Task force sur la dette intérieure: Alain Ba Oumar condamné à un an de prison avec sursis

Le président de la CGP a été épinglé par le Task Force sur la dette intérieure ©DR

Libreville, le 7 décembre 2021 (Dépêches 241). Le président de la Confédération Patronale Gabonaise a été condamné ce 07 décembre 2021, à un an de prison avec sursis assortie d’une amende 1 million de Fcfa. Il lui est reproché d’avoir empoché 600 millions de fcfa  pour des travaux de connexion des établissements des  primaires et secondaires du Gabon qui n’ont jamais été effectués. 

La Cour d’appel de Libreville a condamné, ce 07 décembre, Alain Ba Oumar, président de la Confédération Patronale Gabonaise (CPG) à un an de prison avec sursis, assortie d’une amende de 1 million de FCFA à payer au Trésor Public, rapporte notre confrère de Top Info Gabon. 

Présenté devant la justice pour faux et usage de faux, le patron d’IG Telecom, a été épinglé par un audit de la Taskforce sur la dette intérieure, conduite par le français Pierre Duro, l’accusant plus clairement d’avoir empoché 600 millions de Fcfa destinés à financer la connexion des lycées écoles primaires du Gabon, sans avoir honoré ce marché confié par l’État.   

Nonobstant ses démêlés avec la justice, Alain Ba Oumar refuse de quitter la présidence de la CPG, jetant ainsi l’opprobre sur une organisation  dont les membres représentent 80% du PIB du pays. Rappelons que le numéro un des patrons gabonais a longtemps été cité dans des affaires de malversations financières, remettant ainsi en question sa probité morale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*