Grève dans le secteur éducation: le coup de gueule de Christiane Bitougat

Christiane Bitougat lors d’une précédente intervention ©DR

Libreville, le 13 décembre 2021 (Dépêches 241). Au cours de l’émission dénommée Controverse diffusée sur les Antenne radio Gabon samedi dernier, Christiane Bitougat a livré son analyse sur la grève qui paralyse le secteur éducation depuis la rentrée des classes. L’ancienne syndicaliste et ministre a constaté pour le déplorer, que les revendications qui sont posées aujourd’hui, datent de plusieurs années, mais n’ont jamais trouvé de solutions. 

Christiane Bitougat aurait-elle retrouvé sa verve de syndicaliste? C’est en tout cas le sentiment qui s’est dégagé lors de son intervention sur les antennes de radio Gabon, samedi dernier dans le cadre de l’émission dénommée Controverse. En effet, réagissant à la grève qui secoue le secteur éducation depuis la rentrée des classes, l’ancienne syndicaliste puis ministre, s’est indignée de constater que les revendications qui sont faites par la coalition Sena-Conasysed aujourd’hui existent depuis Mathusalem. « Est ce qu’il est normal que depuis plus de 30 ans il y ait toujours les mêmes problèmes ? Chaque année, ce sont les mêmes problèmes » s’est-elle exclamée. 

Face à cette situation, Christiane Bitougat a invité les plus hautes autorités à se saisir de cette problématique, afin de trouver des solutions définitives « que le gouvernement règle le problème des enseignants » a poursuivi l’ancienne Secrétaire général du Syndicat de l’éducation nationale (Sena) aujourd’hui dirigée par Fridolin Mve Messa. 

Et dans le même temps, pour contraindre le gouvernement à donner satisfaction à leurs revendications, Christiane Bitougat a invité les enseignants à maintenir la grève, nonobstant les menaces dont ils sont l’objet « moi je pense que les enseignants ont intérêt à tenir bon. Quand on fait ce travail, on a pas peur, on va jusqu’au bout » a conclu Christiane Bitougat. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*