Covid-19 : le Syndicat des établissements de crédit dépose un préavis de grève chez Ossouka Raponda

les banques pourraient entrer en grève à partir du 23 décembre ©DR

Libreville, le 15 décembre 2021 (Dépêches 241). Le principal syndicat du secteur bancaire, Sync, menace d’observer un mouvement de grève générale illimitée dès ce 23 décembre 2021 pour protester contre la vaccination obligatoire que semble imposer le gouvernement. Pour ce faire, les syndicalistes ont déposé sur la table d’Ossouka Raponda, un préavis de grève le 13 novembre dernier. 

Faisant front contre l’obligation vaccinale, et le paiement des tests PCR, le Syndicat des établissements de crédit (Sync), principale force syndicale du secteur bancaire, a déposé un préavis de grève le 13 décembre dernier, sur la table du Premier ministre, Rose Christiane Ossouka Raponda. 

« Notre mouvement de protestation commencera le 23 décembre 2021 à 07h30 pour une durée illimité », précise un courrier du secrétaire général du Sync, Aude Léticia Mapenda, adressé au président de l’Association des professionnels des établissements de crédit (APE).  En raison de son appartenance à l’APE, dont la présidence est assurée par BGFI, le Sync annonce que « le piquet de grève s’observera au niveau du parking de BGFI Gabon », indique Aude Léticia Mapenda.  

Au regard des vives protestations contre les nouvelles mesures gouvernementales visant insidieusement à rendre la vaccination contre la covid-19 obligatoire, il ne serait pas surprenant que lesdites mesures soient à l’origine d’un soulèvement des populations dans les jours à venir. Cette éventualité est à considérer, d’autant plus que si les banques manifestent dès le 23 décembre, c’est plusieurs fonctionnaires qui seront privés de salaire, et par ricochet, privés de fête de fin d’année. Qu’adviendra-t-il dans ce cas ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*