Covid-19: Quand la communication du ministère de la Fonction publique peine à faire la distinction entre Pass vaccinal et Pass sanitaire

Le ministre de l’Emploi et de la Fonction publique a visiblement du mal à saisir les termes issus de la communication gouvernementale sur les mesures de riposte contre la Covid-19 ©DR

Libreville, le 16 décembre 2021 (Dépêches 241).  Dans une publication Facebook, le service de communication du Ministère de la Fonction publique a maladroitement affublé du statut de Fake News, une information relayée par le média Dépêches 241. Laquelle information, concerne l’éventualité de la suspension des salaires, des primes et des contrats des fonctionnaires en cas de refus de présenter un pass sanitaire. Explications. 

Au lendemain de la conférence de presse tenue par plusieurs membres du gouvernement à l’immeuble Arambo visant à informer l’opinion de l’entrée en vigueur des décisions nées de l’arrêté n°559/PM du 25 novembre 2021, fixant l’entrée en vigueur des nouvelles mesures gouvernementales en rapport avec la riposte contre la Covid-19, la rédaction de Dépêches 241 a produit un article évoquant les conditions d’accès aux administrations et aux entreprises. 

Lesdites conditions font état de l’obligation de présenter un pass sanitaire pour accéder aux lieux susmentionnés. Des indications reprises sur une infographie officielle de la communication gouvernementale. La rédaction a ensuite été surprise de constater que circulait via des forums, une publication du ministère de l’Emploi, de la Fonction Publique, du Travail et de la Formation professionnelle affublant gauchement le caractère de « FAKE NEWS » à l’article de la rédaction de Dépêches 241

La publication du ministère de l’Emploi et de la Fonction publique parlant de Fake News ©DR

LIRE AUSSI: Covid-19 : réouverture des boîtes de nuit et des Snacks le 15 décembre sous conditions

A l’origine de l’imbroglio, une insuffisance manifeste de la cellule communication du ministère précité et une incapacité à saisir les concepts de « Pass Sanitaire et Pass vaccinal », à les comprendre et par ricochet à les différencier. 

Dans les faits, le « pass sanitaire » consiste en la présentation d’un document papier ou numérique d’une preuve sanitaire qui peut être soit une attestation de vaccination, soit un Test PCR Négatif valable 14 jours, le « pass vaccinal » pour sa part, ne consiste qu’en la seule présentation d’un carnet de vaccination. L’article rédigé par notre rédaction est intitulé: « Mesures gouvernementales: Salaires, primes et contrats suspendus pour les employés en cas de non présentation d’un pass sanitaire ». 

LIRE AUSSI: Mesures gouvernementales: Salaires, primes et contrats suspendus pour les employés en cas de non présentation d’un pass sanitaire

L’infographie de la communication gouvernementale parlant de Pass Sanitaire comme condition ©DR

Il est clairement fait mention, dans ledit article, d’un pass sanitaire (Test PCR et carte de vaccination) , infographie de la communication gouvernementale faisant foi. Sur quoi se fonde alors la cellule communication de Madeleine Edmée Berre pour qualifier de Fake News cette information relayée par la rédaction de Dépêches 241 ? Ne reconnaît-elle  pas les mesures prises par le gouvernement concernant leur département ministériel ? Où est ce simplement une volonté de porter atteinte à la crédibilité de la rédaction de Dépêches 241

LIRE AUSSI: Covid-19: heure du couvre feu, prix du test PCR, ouverture de lieux de loisirs, tout ce qu’il faut savoir sur les nouvelles mesures

La publication ministère de l’Emploi, de la Fonction Publique, du Travail et de la Formation professionnelle visant à qualifier cette information de Fake News n’a pour seule explication que le fait que la cellule communication de ce département ministériel n’a manifestement rien saisi de la différence entre Pass Sanitaire et Pass Vaccinal. Conséquence, du fait de ses insuffisances, ce ministère a porté atteinte de façon indécente à la crédibilité de notre rédaction. D’où la nécessité pour elle de rétablir les faits et donc la vérité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*