Gestion des Fonds Covid-19: le gouvernement Ossouka Raponda sommé par le FMI de publier un rapport d’audit dans l’urgence

Le gouvernement gabonais, Guy Patrick Obiang en première ligne doit justifier auprès du FMI la gestion des fonds Covid-19 ©DR

Libreville, le 18 décembre 2021 (Dépêches 241). L’opacité qui caractérise la gestion des fonds alloués au Gabon pour lutter contre la covid-19, n’est pas de nature à plaire au Fonds monétaire International (FMI). Raison pour laquelle, au terme d’une mission de six jours dans la capitale gabonaise Libreville, la délégation conduite par Boileau Loko, a invité les autorités gabonaises à publier dans l’urgence un rapport d’audit des dépenses liées à la pandémie de Covid-19. 

Le Fonds monétaire international (FMI), non content de l’opacité qui prévaut dans la gestion des fonds alloués pour la riposte contre le Covid-19, invite le Gabon à publier dans l’urgence, un rapport financier pour faire la lumière sur les dépenses liées à la pandémie.

En effet, une équipe des services du FMI conduite par Boileau Loko, a séjourné à Libreville du 08 au 14  décembre 2021 pour mener des discussions sur la première revue de l’accord élargi de crédit, au titre du mécanisme élargi de crédit (MEDC), qui a été approuvée en juillet 2021.  

LIRE AUSSI: Gabon: Guy Patrick Obiang Ndong à quand le bilan de la gestion des Fonds Covid-19 ?

Au terme de leur mission, les  financiers ont formulé un certain nombre de recommandations au gouvernement d’Ossouka Raponda. « Les services du FMI soulignent l’urgence (…) de finaliser et de publier le rapport d’audit des dépenses liées à la pandémie de Covid-19 et d’explorer les voies et moyens pour la publication des noms et nationalités des bénéficiaires des marchés publics », a-t-on pu lire dans un communiqué rendu public par le service presse du FMI.

Cette recommandation aux allures d’injonction, est pour le moins, en accord avec  les démarches entreprises par la société civile gabonaise. Lorsqu’on sait que cette dernière a de tout temps dénoncé l’opacité qui prévaut dans la gestion des fonds alloués par les organismes internationaux,  pour renforcer la lutte contre la pandémie actuelle. 

LIRE AUSSI: Covid-19: 503 milliards à date de juillet 2020, le montant colossal des contributions avalées par le Copil

En raison de la persistance de la crise sanitaire, et même s’il n’évoque pas les mesures cyniques prises par le gouvernement qui ont davantage accentué la précarité des ménages gabonais, le FMI invite le Gabon à « mieux cibler les mesures d’aide au Gabonais Économiquement Faibles »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*