CLR: Jean Boniface Assélé vire sa fille Nicole Assélé

Jean Boniface Assélé ne veut plus de sa fille à la tête du CLR ©DR

Libreville, le 20 décembre 2021 (Dépêches 241). Au cours d’une réunion extraordinaire du directoire du Centre des Libéraux Réformateurs (CLR), organisée samedi dernier, Jean Boniface Assélé a destitué Nicole Assélé, du poste de délégué général de ce parti. Le général à la retraite reproche à sa fille d’avoir voulu l’évincer de la formation politique dont il est le fondateur. 

La guéguerre politico-familiale que se livre Jean Boniface Assélé et Nicole Assélé au sommet du Centre des Libéraux Réformateurs (CLR), vient de connaître un nouveau rebondissement. En effet, samedi écoulé au cours d’une réunion extraordinaire du directoire de ce parti politique, le général de police à la retraite, a tout bonnement annoncé la destitution de sa fille, du poste de délégué général. 

Le patriarche accuse sa fille d’avoir participé à un ensemble de manœuvres visant à l’évincer de son propre parti. « On a voulu me faire un coup d’Etat par ma propre fille. C’était un coup d’Etat pour prendre mon parti » a martelé Jean Boniface Assélé. Autre point de discorde, Jean Boniface Assélé reproche à sa fille d’avoir changé la ligne idéologique du parti. 

Pour sa part, Nicole Assélé qui a jugé illégale l’organisation de cette réunion, a dit ne pas se reconnaître dans la décision de son père. « Seul le délégué général du parti a le pouvoir de convoquer et diriger une réunion du directoire conformément aux dispositions en vigueur sus évoquées.  En conséquence, j’ai indiqué mon refus irrévocable de participer à ce rendez-vous illicite que je ne saurais nullement cautionner » a-t-elle écrit sur sa page Facebook. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*