Vie des Partis : le PDG sonne le glas des mouvements politiques créés par des profito-situationnistes

Junior Xavier Ndong Ndong ne souhaite plus voir les associations gazelles ©DR

Libreville, le 24 décembre 2021 (Dépêches). A moins de deux ans des futures échéances électorales, le Parti Démocratique Gabonais (PDG) a tenu à recadrer ses troupes. Au cours d’un déjeuner de presse le 23 décembre à son siège de Louis, l’équipe de communicants du parti au pouvoir a sonné le glas des mouvements politiques créés par des profito-situationnistes, voulant se faire opportunément une place dans les arcanes du pouvoir. 

Ali Bongo Ondimba, chef de file du Parti démocratique gabonais (PDG), veut mettre un terme à la prolifération des partis gazelles et autres associations politiques qui prétendent soutenir sa politique. L’ancien rénovateur estime en effet que ces soutiens brouillent et déstabilisent la structure et la philosophie du parti au pouvoir.  

Le 23 décembre dernier, au siège de Louis, les conseillers porte-porte du ” distingué camarade” étaient chargés de faire passer le message. « La vision, volonté et décision du distingué camarade président Ali Bongo Ondimba, sont très clairs sur la question : les soutiens du distingué camarade doivent être encartés au PDG », a lancé Junior Xavier Ndong Ndong, un intime du chef de l’Etat. 

Cette nouvelle ligne directrice du parti au pouvoir vise à freiner l’émergence des profito-situationnistes qui espèrent, à la veille de chaque joute présidentielle, se faire remarquer en se fabriquant une base souvent virtuelle, de soutien au Chef de l’Etat. « Ceux qui disent soutenir le politique d’Ali Bongo Ondimba doivent faire leurs classe au sein du PDG. Ceux qui se disent être dans les  associations politiques, combattent en réalité la base camp du distingué camarade parce qu’ils déstabilisent, brouillent le message du parti, et la philosophie du distingué camarade », a-t-poursuivi. 

Rappelant qu’Ali Bongo Ondimba prendra des décisions pour instaurer l’ordre et la discipline si certains militants étaient récalcitrants.  « Les militants du PDG qui ne comprennent pas encore qu’ils doivent cesser avec les associations pour renforcer le PDG sont invités à prendre la porte », a-t-il conclu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*