Can 2021: Ecuele Manga, un taulier en déclin ?

Bruno Ecuele Manga, la Tour de Contrôle du temps de sa toute puissance et magnificence en sélection ©DR

Libreville, le 30 décembre 2021 (Dépêches 241). A l’approche de la CAN qui se déroulera au Cameroun à partir du 9 janvier prochain, le doute continue de s’installer sur la question du niveau du taulier de la défense des Panthères au regard des performances du libéro du Gabon, Bruno Ecuele Manga. Peut-il encore être capable de jouer avec assurance, solidité et maîtrise comme ce fut le cas entre 2005 et 2015 ? Une question qui reste entière au regard des prestations en demi-teinte de l’ancien Lorientais orphelins d’un stoppeur de qualité depuis la disparition de Brou Apanga et l’absence de Aaron Appindangoye.   

A 33 ans, Bruno Ecuele Manga va participer à sa 5e Coupe d’Afrique Centrale avec la sélection des Panthères du Gabon après 2010, 2012, 2015 et 2017 et demeure jusqu’à ce jour un taulier de la défense de la sélection surtout qu’à ce jour on peine encore à lui trouver un remplacement. 

Car oui à l’heure actuelle, celui qui se fait appeler « monsieur propre » n’a plus séduit le public gabonais avec ses qualités athlétiques d’antan, ses capacités à jouer et à défendre debout, à lire les trajectoires et à intercepter avec intelligence, à dominer ses adversaires dans les airs sont de moins en moins évidentes et perceptibles en match. Car depuis bientôt 3ans on a l’impression que, plus il prend de l’âge et moins il devient performant.

LIRE AUSSI: Can-2021: la curiosité Ulrick Eneme Ella

Tout se passe comme si depuis qu’il a quitté les Merlus et cette blessure au genoux après un choc violent au terme d’un duel avec l’ancienne star du Paris Saint Germain, le suedois Zlatan Ibrahimovic, la Panthère a perdu en explosivité et en assurance dans son jeu. 

LIRE AUSSI: CAN 2021: Les Panthères à Dubaï pour affûter leurs griffes

Depuis ce jour, le joueur formé au FC Canon 105 n’a presque plus jamais retrouvé son meilleur niveau, se trouvant en division inférieure en Angleterre, il est plus qu’évident que son niveau a considérablement régressé. On se rappelle encore de ce match en 2018 lors de la 2e journée des éliminatoires Can 2019 face au Burundi et cette erreur flagrante qui a permis à Saido Berahino d’ouvrir la marque et d’accrocher les Panthères à Libreville. 

A quelques jours de la CAN et à l’heure où les Panthères du Gabon peaufinent sereinement leur préparation dans la capitale des Emirats Arabe Unis précisément à Dubai, les fans du Vert-Jaune-Bleu entre crainte et espoir, attendent du taulier de la défense du Gabon qu’il retrouve, le temps d’une Can, ses sensations d’antan qui ont fait de lui pendant une période l’un des meilleurs défenseurs du continent et du championnat français.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*