Gabon : Paul Marie Gondjout promet d’aller à la rencontre des Gabonais en 2022

Paul Marie Gondjout semble bien décidé à aller au bout de son ambition ©DR

Libreville, le 3 janvier 2021 (Dépêches 2021 ). À l’occasion de son discours de présentation de vœux à la Nation, Paul Marie Gondjout, cadre de l’Union Nationale (UN) a invité les militants de l’opposition à rester mobilisés, avant de formuler la promesse d’aller à la rencontre des populations au cours de l’année 2022.

Plusieurs acteurs politiques ont saisi l’opportunité des fêtes de la Saint Sylvestre 2021, pour formuler des vœux à l’endroit de leurs compatriotes. C’est le cas de Paul Marie Gondjout, un cadre de l’Union nationale, le principal parti de l’opposition.  

En effet, dans une courte vidéo, l’ancien candidat au poste de président de l’Union nationale, a dressé un bilan peu élogieux de la gouvernance du pays au cours des 12 derniers mois, avant d’inviter les partisans du changement à rester mobilisés, afin d’atteindre l’alternance politique. « Nous avons l’obligation de réagir, pour ne pas laisser le Gabon mourir. Nous ne pouvons accepter le découragement insidieux vers lequel nous pousse le pouvoir actuel pour mieux s’imposer à nous » a déclaré Paul Marie Gondjout. 

Le cadre de l’Union nationale a également saisi l’opportunité de ce message, pour annoncer à ses compatriotes qu’il viendra à leur rencontre au cours de l’année 2022. « En 2022 avec mes amis, je serai à vos côtés, je viendrai vers vous, je parlerai avec vous de ce que je crois être bon pour le Gabon » a-t-il poursuivi. 

Une annonce qui n’est peut être pas fortuite au regard de son timing en ce qu’elle acte la poursuite des activités politiques de Paul-Marie Gondjout. Il semblerait donc que le fait qu’il n’ait pas pu accéder à présidence de l’Union Nationale (UN) n’ait en rien ébranlé son ambition et son désir d’aller vers les Gabonais afin de leur donner sa vision pour le Gabon à un an d’une élection présidentielle capitale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*