Covid-19: le gouvernement crée un vide juridique sur la gratuité des Tests PCR et impose le Test VIP à 50.000 fcfa

Le gouvernement Ossouka Raponda persiste et signe la tarification des tests PCR ou rien ©DR

Libreville, le 04 janvier 2022 (Dépêches 241). Les conclusions du conseil des ministres tenu hier, présidé par le président de la République Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba et rendu public par Madeleine Berre la porte parole du gouvernement, ont laissé entrevoir un vide juridique sur une question centrale de la riposte contre la Covid-19. Le gouvernement étrangement, dans son décret n’a consacré aucune ligne sur la gratuité sans conditions des tests PCR, dont le prix oscille désormais en 10.000, 30.000 et 50.000 Fcfa. 

Le projet de décret portant modification et suppression de certaines mesures de  prévention, de lutte et de riposte contre la propagation de la Covid-19 prise en application des dispositions de la Loi n° 003/2020 du 11 mai 2020 qui a été rendu publique hier le 3 janvier 2021, ne contient en son sein aucune indication ou information sur la gratuité des test PCR qui dans l’arrêté 0685/PM du 24 décembre 2021 annulé par la Cour Constitutionnelle étaient devenus payants. 

Le décret susmentionné se borne ainsi à évoquer la gratuité des tests PCR en y insérant une condition qui se retrouve être l’innovation de cet acte réglementaire à savoir concept d’inéligibilité ou éligibilité de la personne souhaitant se faire tester. C’est du moins ce qu’il ressort du contenu de l’acte. « Gratuité des tests de dépistage pour les  personnes non éligibles à la vaccination sur  présentation d’un certificat de non éligibilité délivré par le Comité national de Vaccination », a-t-on pu lire. 

LIRE AUSSI: Gabon: Communiqué final du conseil des ministres du 17 décembre 2021

En résumé les textes seront gratuits pour les personnes inéligibles à la vaccination et justifiant cet état de fait par la présentation d’un document, ceux éligibles devront donc se faire vacciner. Mais quid des personnes éligibles à la vaccination mais qui parce que, réfractaire à la vaccination, décident simplement de faire un test PCR ? Pour cette possibilité, Ossouka Raponda et les siens ont botté en touche, ne prévoyant aucune éventualité si ce n’est le vaccin ou le test PCR À 50.000 Fcfa. 

Par ce décret, le gouvernement installe non seulement un vide juridique sur la question de la gratuité des tests PCR car amputée de toutes normes législatives applicables, mais impose comme unique solution, exit le vaccin, le Test PCR de 50 000 FCFA VIP. Un décret du reste aux antipodes de celui N°00108/PR/MS du 10 avril 2020 instituant un dépistage de masse du Covid-19 en République Gabonaise qui en son article 4 consacrait le fait que « Le Test de dépistage est gratuit » en République Gabonaise.  

LIRE AUSSI: Mesure restrictive : Le gouvernement transforme l’arrêté 0685/PM du 24 décembre 2021 en projet de décret pour opérer un passage en force

Omission ou volonté manifeste d’imposer aux populations le vaccin doublé d’une intention claire de les contraindre à payer des tests PCR ? La première hypothèse a du mal à prospérer car il est acquis que depuis le 25 novembre, par le biais de l’arrêté arrêté N°055/PM du 25 novembre 2021 fixant l’entrée en vigueur des nouvelles mesures gouvernementales, de prévention, de lutte et de riposte contre la propagation de la Covid-19, le gouvernement Ossouka Raponda tient impérativement à faire payer les tests PCR aux Gabonais déjà si durement éprouvés financièrement. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*