Affaire de pédophilie : Serges Ahmed Mombo sur le banc des accusés

Serges Ahmed Mombo est accusé d’avoir abusé de jeunes footballeurs ©DR

Libreville, le 7 janvier 2022 (Dépêches 241). Dans un article paru hier dans les colonnes du journal  The Guardian, le journaliste français Romain Molina a accusé Serges Ahmed Mombo, président de la Ligue de football de l’Estuaire, et par ailleurs intendant de l’équipe nationale, d’être un membre du réseau pédophile, auquel appartient Patrick Assoumou Eyi dit Capello. Lequel réseau aurait abusé sexuellement de nombreux jeunes footballeurs. 

  « Serge Mombo, le président de la Ligue de l’Estuaire et intendant tout-puissant de l’équipe nationale, est accusé d’abus sexuels sur mineurs.» Ces mots sont ceux de Romain Molina, journaliste sportif et d’investigation du très crédible média britannique The Guardian, et du reste, celui par qui ce scandale de la pédophilie a été revelé. 

LIRE AUSSI: Pédophilie dans le Foot: les « tonton flingueurs » Capello, Coach Mikala et Coach Kolo au gnouf

Depuis plusieurs semaines, l’homme à coup de posts presque épidermiques sur les réseaux sociaux, annonçait la publication très prochaine d’une liste de plusieurs personnalités sportives et politiques impliquées dans ce scandale qui porte atteinte au crédit de la Nation et du sport Gabonais. Serge Ahmed Mombo est donc, on le présume aux dires du journaliste, le premier d’une longue liste. Aux dires de ce dernier, plusieurs témoignages accuse le président de la ligue de football de l’Estuaire de ce qu’il aurait  « demandé des faveurs sexuelles en échange d’une place en sélection jeune et A depuis des années…, » a écrit le journaliste

LIRE AUSSI:  Pédophilie dans le Sport: Patrick Ropona dévoile les chefs d’accusation invoqués contre Capello, Coach Mikala et Coach Kolo

En attendant que soit dévoilés dans un autre volet, et comme indiqué par Romain Molina, les noms des personnalités politiques gabonaises de haut vol supposément impliquées dans cette affaire criminelle, Serge Ahmed Mombo, intendant de la sélection nationale, est la quatrième personnalité du football citée dans cette sombre affaire. 

A noter que depuis l’éclatement de cette affaire connue sous le nom de CapelloGate par l’opinion, une instruction judiciaire a été ouverte par le parquet de la République Gabonaise. Une enquête qui s’est soldée pour l’heure, par l’interpellation puis le placement en mandat de dépôt de Patrick Assoumou Eyi et d’autres entraîneurs notoirement connus du milieu du football gabonais. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*