Gabon: le message sybillin de Bilie-By-Nze concernant les conditions de la fin d’un régime

le ministre de l’énergie a passé un nouveau message ©DR

Libreville, le 25 janvier 2022 (Dépêches 241).Vendredi dernier, Alain Bilié-By-Nze s’est fendu d’une publication sur son compte Twitter dans laquelle il présente les conditions qui favorisent la chute d’un régime politique. Cette sortie du ministre de l’Eau et de l’Énergie, a suscité de nombreuses interprétations notamment, concernant son positionnement politique, à l’orée de la prochaine élection présidentielle. 

L’homme est désormais coutumier du fait. Vendredi dernier Alain Claude Bilié-By-Nze a lancé un nouveau message sibyllin à l’endroit de la classe politique Gabonaise ou de la population c’est selon. Sur son compte Twitter, le Ministre de l’Eau et de l’Énergie a présenté par le biais d’une citation du penseur Alexis Curvers, les conditions qui favorisent la chute d’un régime politique. « Les empires ne périssent pas sous les coups de leurs ennemis mais par leur propre épuisement et par la démission des forces qui le soutiennent» a posté le Député de Ntang Louli (Ogooué Ivindo)  sur les réseaux sociaux. 

Naturellement, alors que s’approche la prochaine élection présidentielle, cette sortie a été diversement appréciée. C’est donc logiquement que certains observateurs y ont vu une volonté pour le ministre de mettre en garde certains de ses collègues membres du gouvernement qui brillent par des décisions fortement contestées dans l’opinion publique. Lesquelles décisions pourraient fragiliser le régime de l’intérieur et favoriser sa déchéance. C’est le cas de Guy Patrick Obiang et Lambert Noël Matha, qui asphyxient depuis plusieurs semaines, les populations au travers des mesures restrictives dont personne ne comprend plus réellement l’intérêt. 

En outre, ce message subliminal qui n’est pas le premier, a été perçu par d’autres analystes, comme une volonté pour Alain Claude Bilié-By-Nze de préparer la population à une éventuelle transhumance politique à venir. En effet, selon plusieurs sources concordantes, l’homme pourrait rejoindre l’opposition et se porter candidat à la prochaine élection présidentielle prévue pour le mois d’août 2023. 

Autant dire que ces élections comme les précédentes pourraient réserver de nombreuses surprises. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*