Santé : Guy Patrick Obiang dénonce la vente illicite des médicaments

Guy Patrick Obiang s’insurge contre la vente illicite des médicaments ©DR

Libreville, le 31 janvier 2022 (Dépêches 241). Au cours d’une réunion organisée vendredi dernier et à laquelle prenait part les responsables des Ordres de Médecins, Pharmaciens et des Sages-femmes, le ministre de la Santé, Guy Patrick Obiang a dénoncé le phénomène de la vente illicite des médicaments, qui gangrène les structures hospitalières. 

L’hôpital public gabonais connaît plusieurs maux. Au nombre de ceux-ci, la vente illicite des médicaments et autres produits destinés aux malades. Un phénomène qui a été dénoncé par le ministre de la Santé au cours de la réunion qu’il présidait vendredi dernier, à laquelle étaient conviés les responsables des Ordres de Médecins, Pharmaciens et de Sages-femmes. 

Une situation qui selon le membre du gouvernement résulte en partie du manque d’implication des différents Ordres dans la lutte contre les pratiques malveillantes en milieu hospitalier, qui ternissent considérablement l’image des agents de santé du pays.  « Le Ministre a-t-il constaté pour le déplorer, la vente illicite de médicaments dans certaines officines et le manque véritable d’implication de l’Ordre des pharmaciens dans la lutte contre les faux médicaments »,  a-t-on pu lire dans le communiqué de presse qui a sanctionné les travaux. 

Au cours de cette rencontre, Guy Patrick Obiang a affiché sa volonté, de fixer un nouveau cadre de travail basé sur la franchise et le respect du cadre règlementaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*