Enseignement supérieur : des tensions de trésorerie à l’origine du retard de paiement des bourses

Libreville, le 1er février 2022 (Dépêches 241). L’Agence nationale des bourses du Gabon (ANBG) explique le retard de paiement des bourses du mois de janvier par une tension de trésorerie. Les étudiants sont donc invités à s’armer de patience d’autant que le Trésor Public paie en fonction des priorités.

L’Agence nationale des bourses du Gabon (ANBG) accuse un retard dans le paiement de bourses aux étudiants comptant. Selon le Directeur général adjoint de l’agence, Pascal Obi, cité par L’Union, cette situation s’explique par des tensions de trésorerie que connaît actuellement le Trésor Public.

Le 31 janvier,  l’ANBG a tenu une réunion d’information en présence des responsables des mutuelles  des universités et grandes écoles du Gabon. Cette réunion avait pour but d’expliquer aux étudiants les raisons du retard accusé dans le paiement de cette allocation d’étude comptant pour le mois de janvier 2022. « L’ANBG n’a pas de fonds mobilisés. Chaque mois nous faisons une demande d’approvisionnement au Trésor. Qui débloque les fonds selon la disponibilité de la liquidité. Et en ce moment il y a des tensions de trésorerie.» affirme-il.

Ces explications  ont trouvé oreilles attentives auprès des étudiants. Le président de l’Union nationale des étudiants du Gabon, Schadrak Mpaki s’est dit satisfait des éclaircissements apportés au cours de cette réunion.

«Nous pouvons affirmer que nous retournons vers nos condisciples avec l’information que nous sommes venus chercher, notamment en ce qui concerne les causes du retard de paiement des allocations d’études, qui est dû à des tensions de trésoreries sur le plan national.» rapporte Gabonreview.

Actuellement au Gabon, se sont plus de 38.000 étudiants qui bénéficient de cette allocation d’étude aussi bien au Gabon qu’à l’arranger pour  un montant mensuel qui se chiffre en milliards de fcfa. L’ANGB appelle donc les étudiant à s’armer de patience d’autant que le Trésor Public paie en fonction des priorités.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*