Présidentielle 2023: Mike Jocktane promet l’eau et l’électricité pour tous

Mike Jocktane souhaite régler les problématique d’eau et d’électricité auxquelles sont confrontés les Gabonais ©DR

Libreville le 31 janvier 2022 – ( Dépêches 241 ). En tournée dans le Moyen-Ogooué, le candidat déclaré à l’élection présidentielle Mike Jocktane est allé prendre le pouls des populations de Lambaréné et des villages avoisinants. Pendant ses échanges avec les populations, c’est la question de l’accès à l’eau et à l’électricité qui est revenue avec une certaine insistance. 

Le candidat Mike Jocktane, a visité vendredi 28 janvier 2022 plusieurs villages à proximité de Lambaréné afin de rencontrer les populations qui lui ont fait part de leurs difficultés au quotidien. Dans le village d’Imenou, le politique et homme de Dieu a été interpellé sur les sempiternels problèmes d’accès à l’eau et à l’électricité. Une question centrale pour le candidat qui considère que l’eau et l’électricité sont «  un droit de tous les gabonais et de toutes les gabonaises », a-t-il indiqué. 

Pour Mike Jocktane, il est inconcevable qu’« à peine un tiers des campagnes ont de l’électricité ». Selon le candidat , il est impérieusement nécessaire de favoriser la transition énergétique en finançant des projets qui fourniront l’énergie indispensable aux populations et aux générations futures pour développer l’activité économique dans une démarche de préservation de l’environnement. Pour ce dernier, de tels projets « participeront à la croissance économiques car ce sont des activités rentables et durables, mais aussi créatrice d’emplois », a-t-il indiqué.

Concernant l’eau, bon nombre de gabonais sont confrontés, au-delà des coupures, à un manque d’approvisionnement auquel vient s’ajouter un problème d’eau potable. Fort de ce constat, le leader du Gabon Nouveau a indiqué qu’il faut « investir massivement pour remplacer les canalisations qui datent de l’indépendance par un réseau de distribution efficace, mais aussi les relier aux villages qui ne le sont pas encore ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*