Agroalimentaire: 5O millions d’oeufs par an, le pari osé de Hervé Patrick Opiangah

Hervé Patrick Opiangah, ADG de la Sogada présentant le système industriel d’oeufs à grande échelle ©DR

Libreville, le 9 février 2022 (Dépêches 241). Au cours d’une visite de la ferme de la Société gabonaise de développement agricole ( Sogada), Hervé Patrick Opiangah a présenté à la presse nationale et internationale, les ambitions de la société qu’il dirige. C’est en cette occurrence que,  l’administrateur directeur général de la Sogada, a annoncé que sa firme, dans l’aspect élevage de poules de ponte, va produire pas moins de 50 millions d’œufs par année, lesquels vont ensuite être écoulés tant sur le marché national que international. 

Le domaine est immense et gigantesque. Plus de 108 hectares de forêts dont environ 20% totalement exploités et transformés en une petite capitale industrielle et agroalimentaire. La Sogada est à la mesure de l’ambition de son promoteur Hervé Patrick Opiangah. Politique, humaniste et homme d’affaires chevronné. C’est d’ailleurs cette nouvelle casquette qu’il arbore avec panache et fierté dans le projet grandeur nature qu’est la Sogada. Un projet qu’il a pensé, mûri et finalement  matérialisé aux grés des investissements et des sacrifices. 

Connu pour être un opérateur économique dans le domaine du transport ou encore de la sécurité, Hervé Patrick Opiangah vient d’élargir son champ d’action en se lançant dans l’agroalimentaire par le biais de la Sogada confirmant, de ce fait, une nouvelle fois, le statut de capitaine d’industrie qui semble désormais lui coller à la peau. Ambitieux, l’homme d’affaires a présenté ce mardi à la presse nationale et internationale, les objectifs chiffrés de la Société gabonaise de développement agricole, la firme qui aura entre autres, la mission d’assurer la production des œufs à grande échelle, comme jamais pensé ni réalisé au Gabon.  

Ainsi, selon Hervé Patrick Opiangah, la Société gabonaise de développement agricole souhaite à la hauteur de son ambition, produire à moyen ou long terme plus 50 millions d’œufs à l’année. Une vision déclinée par HPO himself. « La phase artisanale est de 20 mille œufs par jour. Quand on va extrapoler avec le plateau industriel, qui in fine va culminer à 120 mille, ce sera un total en pic de ponte, de plus de 140 mille œufs jours, pour un mensuel de 4200 et en annuel 50 millions d’œufs» a souligné l’administrateur directeur général de la Sogada. 

Cette initiative de l’entreprise dirigée par Hervé Patrick Opiangah répond à la volonté de soutenir le gouvernement qui, depuis plusieurs années, préconise la recherche de l’autosuffisance alimentaire au Gabon. Autant dire qu’à travers la Sogada, le député de Mounana est en tous points sur le bon chemin. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*