Projet Piepal: les Gabonais devront attendre 2 ans de plus pour avoir de l’eau

les Gabonais ne sont pas au bout du tunnel © DR

Libreville le 23 septembre 2022 – ( Dépêches 241). Initialement prévu pour être livré en juin 2024, les projets PIAEPAL et PASBMIR appelés à régler définitivement le sempiternel problème d’accès à l’eau dans les foyers des Gabonais sera finalement livré en 2026. C’est du moins ce qui ressort des déclarations faites par le ministre de tutelle après une visite de l’ensemble des chantiers des programmes susmentionnés. 

Deux ans. C’est le nombre d’années pendant lesquelles les Gabonais vont continuer à vivre sans eau potable dans leurs foyers. Deux ans avant de voir leurs robinets, pour ceux qui en ont, fonctionner sous une pression normale afin de profiter d’une eau potable en permanence. 

Et c’est le ministre d’État, chargé de l’Energie et des Ressources hydrauliques, Alain-Claude Bilie-by-Nze  himself  qui l’a déclaré pendant une visite sur l’ensemble des chantiers du programme intégré pour l’alimentation en eau potable ci l’assainissement de Libreville (PIAEPAL) et celui projet d’accès au service de base en milieu rural et renforcement des capacités  (PASBMIR ).

 Selon le membre du gouvernement, plusieurs aspects et contraintes techniques, ont retardé la livraison à temps des travaux. C’est notamment le cas des tranchées creusées dans plusieurs quartiers du Grand Libreville et qui pour être fermées nécessitent certains préalables. « Nous sommes dans la phase de la réhabilitation à l’identique. On ne peut pas les reformer aussitôt qu’on a creusé. Il faut faire des tests de pression  sur les canalisations. Il faut aussi pouvoir les désinfecter selon les méthodes de l’OMS et de la SEEG », a-t-il déclaré. 

Les travaux devraient ainsi se poursuivre dans les moïse dans l’espoir que ces nouveaux délais de livraisons soient respectés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*