EDITORIAL

Interpellation de Nzouba Ndama avec 1,2 milliards: Indécence et frustration

Il est une chose de soupçonner qu’une personne puisse posséder pour lui autant d’argent ; près de deux milliards de nos francs en liquide. Il est une autre de savoir qu’elle le possède effectivement. Et c’est précisément cela qui fait scandale dans ce qu’on peut aujourd’hui qualifier d’affaire « Guy Nzouba Ndama ».

Dissolution du ministère des TP: Bounda Balonzi, le bouc émissaire de l’échec d’Ossouka Raponda

La dissolution du Ministère des Travaux Publics (TP) le 12 septembre, n’a pas laissé de marbre une partie de l’opinion manifestement alerte sur les manœuvres de l’exécutif. Pour beaucoup, l’ancien ministre Léon Armel Bounda Balonzi n’est que le bouc émissaire de l’échec de la politique d’Ossouka Raponda.

Indépendance An 62: Ali Bongo, autopsie d’un diagnostic erroné

À un an de la présidentielle, Ali Bongo tente de défendre son bilan. Un bilan manifestement décalé de la réalité, que le chef de l’État a pourtant et étrangement défendu avec fierté lors de son adresse à la nation le 16 août dernier, à la faveur des festivités marquant les 62 ans d’indépendance de notre pays. Un bilan qui, surtout, consacre que le chef de l’Etat n’est pas exactement au fait des maux qui minent son pays. Un diagnostic clairement erroné, et dont le traitement, sans grande surprise, ne rien apporter.

Adresse de Stempy Love Obame à Nourredine Bongo: l’infâme conscience politique de la jeunesse gabonaise

L’adresse de Stempy Obame, ou qu’on pourrait plus convenablement tenir pour l’appel de détresse de l’ex opposant au pouvoir est révélateur. Car, il donne à voir tout clairement le niveau de conscience politique de beaucoup d’entre nous. Il est en quelque sorte une photographie de notre conscience politique collective.

Retard sur la matérialisation du PAT: Ali Bongo roi des sommations stériles ?

En audience avec le premier ministre, Chef du gouvernement, Rose Christiane Ossouka Raponda, le président de la République Ali Bongo Ondimba s’est une énième fois borné à sommer la première citée d’accélérer la cadence des chantiers en vue d’acter la matérialisation du Plan d’Accélération de la Transformation (PAT). Une sommation, une de plus, une de trop, comme si face à son gouvernement lequel doit appliquer ses instructions, le fils d’Omar Bongo n’a plus aucune autre arme exceptée celle de se vautrer naïvement dans des injonctions creuses et vaines qui ne semblent ni suivies, ni prises au sérieux et encore moins considérées et appliquées.

Présidentielles 2023: l’impossible «débogoïsation» des élites politiques comme obstacle à l’alternance ?

Ali Bongo, le président de la République actuellement en fonction, s’il se représente, a de fortes chances d’être réélu en 2023. Non pas pour ce qu’il est absolument celui à qui échoit cette fonction, mais pour ce que nos élites politiques toutes confondues et nous-mêmes populations, sommes encore aujourd’hui incapables de dépasser le système géostratégique de gestion politique institué par le feu président Omar Bongo.

Adhésion au Commonwealth: De la nécessité d’une campagne d’explication pour permettre aux Gabonais d’en saisir les enjeux

Le Gabon a officiellement adhéré, le 25 juin dernier à l’organisation intergouvernementale du Commonwealth. Une adhésion rendue possible par l’activisme politique du président de la République Ali Bongo Ondimba mais dont la pertinence et l’intérêt restent floue et incompris au sein de la conscience sociale. Raison pour laquelle, il sied sous le prisme de l’intérêt général, que l’exécutif réfléchisse à l’idée d’organiser une campagne d’explication afin de permettre aux Gabonais de saisir les enjeux d’une telle modification du cours de leur histoire.

Délinquance Juvénile: Les raisons du mal

Il y a quelques jours, la toile a découvert ahurie la vidéo d’une rixe, au cours de laquelle, un élève en tenue scolaire muni d’un couteau, essayait de poignarder avec froideur, un de ses camarades. L’affaire aurait pu passer inaperçue, si ces images n’étaient pas symptomatiques de la société gabonaise, aujourd’hui en proie à des actes de violences, perpétrés par des jeunes souvent mineurs. Se pose alors inéluctablement la problématique des raisons qui motivent la montée de cette délinquance juvénile.