Étiquette : gouvernement

Gabon: guerre larvée entre Ossouka Raponda et Camélia Ntountoume ?

Le locataire de la Primature Rose  Christiane Ossouka n’aurait pas de bon rapports avec la membre de don équipe gouvernementale Camélia Ntoutoume Leclercq, la ministre de l’Education nationale. C’est en tout cas ce que croit savoir notre confère de La Loupe qui ne fait pas dans la dentelle pour décrire les relations pour le moins tumultueuses entre la reine des Mpongwè et la responsable politique de la Commune de Ntoum. 

Femme kidnappée de la Cnss: Antonella Ndembet est-elle une femme sans coeur ?

La ministre de la justice Antonella Ndembet brille par un mutisme effarant depuis l’éclatement de l’affaire Alima. Cette auditrice de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) a été victime d’un enlèvement puis agressée sexuellement pour avoir mis à nu un réseau d’agents soupçonnés de détournement de fonds au sein de cette entre parapublique. L’apathie de la ministre de la justice interroge.

Kidnapping de la Cnss: quand est ce que «la reine des Mpongwè» va t-elle prendre le leadership sur une question d’envergure nationale?

Depuis le 11 novembre, jour du kidnapping d’une employée de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), la Première ministre Rose Christiane Ossouka Raponda n’a toujours pas réagi. Tout semble indiquer que la question des violences faites aux femmes dont elle était l’une des plus grandes laudatrices ne semble pas faire partie des ses priorités ni celle du Gouvernement.

Affaire Alima Kidnappée de la CNSS: l’apathie complice de la République devant la banalisation du mal

La société été choquée, outrée et indignée par l’enlèvement d’une auditrice à la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS) au seul motif qu’elle aurait réalisé un travail, son travail, lequel a mis à nu des suspicions de détournement au sein de cet organe déjà sous perfusion. Écoeurant est toutefois le flegme et l’indifférence de l’Etat dans son entièreté ou presque sur cette affaire qui ouvre la porte à une criminalité peu commune au Gabon. Finalement, quelle société sommes nous en réalité  ? 

Le billet sarcastique: punir ne veut pas dire obscursir l’avenir d’un enfant

Dans un billet quasi-quotidien, Serge Abslow analyse avec beaucoup de sarcasme les faits de société et les évènements qui chamboulent la vie du Gabonais dans son pays. Le billet du jour brosse le tableau des violences observées ces derniers jours à Libreville entre élèves de lycées et les mesures prises par le ministère de l’Education nationale. Lecture en dix points.

Union sociale et progressiste: une rentrée politique sous fond diagnostic et de dénonciation de l’état du Gabon 

L’Union socialiste et progressiste a effectué sa rentrée politique le 5 novembre dernier. L’occasion pour son président Henri Mbira Nze d’effectuer une diagnostique de la situation du Gabon non sans pointer du doigts les maux qui minent le pays et le conduisent progressivement à vau l’eau.