Biens mal-acquis: 4 enfants d’Omar Bongo mise en examen par la justice française

Première mise en examen pour les enfants de l’ancien homme fort de la France-Afrique ©DR

Libreville le 22 avril 2022(Dépêches 241). Grâce, Betty, Arthur, et Hermine Bongo, ont été mis en examen par la justice française dans le cadre de l’affaire des biens mal-acquis. La justice soupçonne en effet les héritiers de feu Omar Bongo (42 ans au pouvoir) d’avoir « sciemment » bénéficié d’un important patrimoine immobilier « frauduleusement » acquis par leur père.

C’est une enquête au long cours, vieille de 15 ans, qui éclabousse la famille Bongo. En effet, l’affaire des biens mal-acquis vient de connaître un nouveau rebondissement avec la mise en examen de quatre enfants de l’ancien président de la République Omar Bongo Ondimba, mort au pouvoir après 42 ans de règne sans partage. Selon la presse française, entre le 25 mars et le 5 avril 2022, le juge financier Dominique Blanc a successivement mis en examen Grâce, Betty, Arthur, puis Hermine Bongo, pour recel de détournement de fonds publics, de corruption active et passive et d’abus de biens sociaux.

La justice française reproche en effet aux héritiers de l’ancien homme fort de la France-Afrique, d’avoir « sciemment » bénéficié d’un important patrimoine immobilier « frauduleusement » acquis par Omar Bongo et dont la valeur a récemment été évaluée par la justice à au moins « 60 milliards de Fcfa », rapporte l’AFP. Ali Bongo est lui aussi cité dans cette affaire. Raison pour laquelle en 2016, des biens immobiliers à Paris et Nice, appartenant au chef de l’État avaient été saisis. 

Rappelons que depuis le début de cette affaire des biens mal-acquis, aucun membre de la famille Bongo n’avait été mis en examen. Toutefois, selon l’association Sherpa qui combat les nouvelles formes d’impunité liées à la mondialisation des échanges, rapporte qu’en 2017, trois dirigeants d’une présumée société-écran ont été mis en examen par la justice française. Soupçonnés d’avoir blanchi l’argent public détourné par Omar Bongo, en achetant pour son compte, des propriétés immobilières et mobilières en France.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*