Lambaréné: les agents du CHR exigent le versement de 7 mois de primes impayées

les agents du CHR broient du noir ©DR

Libreville, 1er juin 2022 – (Dépêches 241). Les agents du Centre hospitalier régional Georges Rawiri de Lambaré observent depuis plusieurs semaines un mouvement de grève. Ils réclament 7 mois de primes impayées, en même temps que la réfection du plateau technique hors d’usage depuis plusieurs années.  

Les agents du centre hospitalier de Lambaréné dans la province du Moyen-Ogooué, sont vent debout depuis plusieurs semaines. Pour cause, ils réclament 7 mois de primes impayées. 

Pour tenter de ramener la sérénité et le calme, la Direction générale de l’hôpital a proposé aux agents grévistes de solder 4 mois sur les 7 mois de primes impayées. Une proposition qui s’est heurtée au refus des agents conditionnant la levée de leur mouvement d’humeur au paiement intégral de leur dû. « Le personnel en grève réaffirme que la suspension ou la levée du mouvement de grève n’interviendra qu’après des 7 mois dus », pointe le porte-parole des grévistes Aimé Nzeng Ollomo.

Ce dernier regrette  que les revendications des agents ne soient pas entendues par la hiérarchie. En effet, la Direction générale de l’hôpital et le ministère de la Santé ne semblent faire aucun cas. Raison pour laquelle, les agents grévistes ont tout simplement décidé de durcir le ton en réduisant considérablement leur temps de travail. « N’ayant pas obtenu de la hiérarchie gain de cause, nous avons tout simplement décidé de durcir le mouvement d’humeur », a-t-il lancé.  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*