Alexandre Barro Chambrier: « je vous propose de changer de braquet, de passer à autre chose »

Alexandre Barro Chambrier président du RPM ©DR

Libreville, le 15 octobre 2022 – (Dépêches 241). À l’invitation du Mouvement des jeunes modernisateurs, Alexandre Barro Chambrier s’est rendu ce samedi au quartier Ambowé dans le 1er arrondissement de Libreville. Le président du Rassemblement pour la Patrie et la Modernité a une nouvelle fois plaidé pour l’alternance. 

C’est dans une ambiance festive qu’Alexandre Barro Chambrier a été reçu ce samedi au quartier Ambowé, dans le 1er arrondissement de Libreville. Le président du Rassemblement pour la Patrie et la Modernité qui a entamé depuis près de 10 mois une tournée nationale, est venu échanger avec les jeunes de ce quartier. 

Des jeunes qui par la voix de Merlin Ondo ont présenté les difficultés qu’ils rencontrent au quotidien. « Il n’y a pas d’eau potable dans notre quartier qui est par ailleurs plongé dans l’insalubrité. Ici les jeunes sont au chômage » a déclaré le coordinateur du Rassemblement pour la Patrie et la Modernité dans le 1er arrondissement de Libreville, lequel a par ailleurs rappelé les nombreux espoirs placés par la jeunesse en la personne d’Alexandre Barro Chambrier. « Les populations du 1er arrondissement de Libreville voient en vous un leader capable de sortir la jeunesse de la situation dans laquelle elle se trouve » a-t-il poursuivi. 

Prenant la parole à la suite de la représentante des femmes, le chef de file du Rassemblement pour la Patrie et la Modernité a critiqué vertement le régime en place. « Nous avons un gouvernement et une administration qui sont incapables. Si nous continuons comme ça, nous allons sacrifier plusieurs générations  » a indiqué Alexandre Barro Chambrier. 

Dans ce contexte, le patron du RPM a plaidé en faveur de l’alternance politique au sommet de l’Etat. « Je vous propose de changer de braquet, de passer à autre chose » a-t-il poursuivi avant d’inviter les jeunes à ne pas céder au découragement. « Ne vous découragez pas car nous allons faire ce qui n’a jamais été fait. Nous allons mettre un terme à cette parodie. Ce pays nous appartient à tous, pas à un clan ou à une famille  » a conclu Alexandre Barro Chambrier. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*