Ministères des Travaux Publics : Qui est Toussaint Nkouma Emana, la nouvelle trouvaille d’Ali Bongo Ondimba ?

Le nouveau ministre des Travaux publics hérité de nombreux chantiers délicats ©DR

Libreville le 17 octobre 2022 – ( Dépêches 241). Nommé le 12 octobre dernier à la faveur d’un mini-remaniement ministériel, Toussaint Nkouma Emana est un technocrate rompu à la tâche jouissant d’une expérience de plusieurs années dans les projets d’infrastructure routière. Est ce l’homme providentiel pour ce département ministériel particulièrement redouté et rebuté ? L’avenir nous le dira même si d’aucuns s’accordent à dire que le dilettantisme du ministère des Travaux publics n’est nullement une question d’homme. 

HuContre toute attente, alors qu’il avait été dissous, le ministère des Travaux publics a été réhabilité le 12 octobre dernier à la faveur d’un mini remaniement ministériel. L’heureux élu désigné pour en prendre les commandes, un certain Toussaint Nkouma Emana, jusque-là inconnu du landerneau politique gabonais. Pourtant, il est dit que l’homme est technocrate chevronné dans le domaine des infrastructures routières. Âgé de 59 ans, Toussaint Nkouma Emana est titulaire d’un titulaire d’un Master II en Management et gestion des projets et d’un diplôme d’ingénieur des techniques, option génie civil et d’un Certificat supérieur d’Economie et de transport obtenu à Lyon en France. 

Le nouveau patron des TP, expert en investissement routier a travaillé depuis 20 ans sur divers projets de construction d’infrastructures routières dans l’ensemble du pays. Conseiller du président de la République, chef du département infrastructure,  Toussaint Nkouma Emana a également occupé les fonctions de Président du Conseil d’Administration du Font Autonome d’entretien routier (FANER). 

LIRE AUSSI: Remaniement gouvernemental : Toussaint Kouma Emana nommé ministre des TP

Natif de la province du Moyen-Ogooué, Toussaint Nkouma Emana est un technicien gabonais qui pendant 7 ans a fait valoir ses compétences à l’international en occupant le poste consultant infrastructure de premier plan et d’assistant technique au groupement Louis BERGER & EGIS  en Guinée-Conakry. C’est donc un expert du domaine des infrastructures routière qui a été porté à la tête du ministère agonisant des travaux publics. 

Sa mission, mener à termes tous les  projets de construction de route et de  réhabilitation des voiries urbaines à Libreville et  à l’intérieur du pays avec en point d’orgue, le pilotage et la matérialisation de la Transgabonaise véritable argument de campagne sur lequel compte bien s’appuyer les locataires du palais du Bord de mer.   

LIRE AUSSI: Réhabilitation du ministère des TP: un rétropédalage qui confirme les errements au sommet de l’Etat

Parviendra t-il à faire aboutir tous les chantiers prioritaires du chef de l’Etat qui ont servi de caution pour faire limoger de façon humiliante Léon Armel Bounda Balonzi ? La question peut se poser en bon droit, surtout depuis que l’ancien premier ministre Raymond Ndong Sima a jeté un pavé dans la marre en se demandant si  « Le Ministère des TP avait-il les budgets pour son action ? » 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*