Violence en milieu scolaire: le ministère de l’Education nationale annonce des mesures de repression

le ministère entend mettre un terme au phénomène de violence en milieu scolaire ©DR Images Gabon TV

Libreville, le 15 novembre 2022 (Dépêches 241). En réaction à la recrudescence du phénomène de la violence en milieu scolaire, Valentin Mbouma a lu un communiqué hier sur les antennes de la télévision nationale. Le secrétaire général du ministère de l’Education nationale a promis des mesures de répression contre les responsables de ces actes déviants. 

Rixes entre élèves appartenant au même établissement ou encore rixes inter-établissement, le Gabon est confronté depuis quelques années à une inquiétante recrudescence de la violence en milieu scolaire. Ceci, aussi bien à Libreville, que dans l’hinterland. C’est donc dans ce contexte que le ministère de l’Education nationale, via son secrétaire général, a réagi hier sur les antennes de la télévision nationale. 

Excédé, Valentin Mbouma a dénoncé les actes de violence en milieu scolaire. « Au regard de ces comportements blâmables, le ministère de l’Education nationale condamne avec la plus grande énergie les actes posés » s’est-il indigné avant de promettre des sanctions fermes, contre les indélicats impliqués dans lesdites rixes au sein des établissements scolaires. « Le ministère de l’Education nationale tient à rassurer l’opinion nationale que des mesures de répression sont engagées à l’encontre des présumés auteurs de ces exactions. En conséquence tout élève auteur de violence sera frappé d’une exclusion définitive et éjecté du système éducatif Gabonais, pour une période de 5 ans, assortie d’une interdiction de participer à un quelconque examen ou concours sur l’ensemble du territoire national » a poursuivi le SG du ministère de l’Education nationale. 

Gageons que cette sortie du secrétaire général du ministère de l’Education nationale mette un terme au phénomène des rixes au sein des établissements scolaires. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*