Inutilité de la mercuriale: la DGCC entre inefficacité et communication oisive

La direction de la DGCC décriée pour son incapacité à imposer sa mercuriale des prix © DR capture d’écran Gabon 1ère

Libreville le 30 novembre 2022 – (Dépêches 241). La Direction générale de la Concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), bras armé de l’Etat dans la lutte contre la vie chère, peine à faire appliquer sa nouvelle mercuriale des prix au grand désarroi des populations les plus démunies. 

La mercuriale rendue publique le 1er  octobre par la DGCCRF n’a pas eu l’effet escompté. Les prix des produits de première nécessité continuent de grimper. Les populations lambdas s’enfoncent inexorablement dans la précarité. Que fait la DGCCRF pour lutter  contre la vie chère ? Apathique à souhait peut-on le dire, ce au mépris des instructions du chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba. Lequel a pourtant donné des instructions fermes pour lutter contre la vie chère. 

Si à travers l’arrêté n°051.22/MER/MC PME/MAA/MT du 15 septembre 2022, la DGCCRF informe avoir réglementé les prix de 48  produits alimentaires importés de première nécessité, plus de 30 % des commerçants refusent de l’appliquer. Conséquence : les prix sont maintenus à la hausse et l’efficacité de la DGCCRF est clairement éprouvée. Une inefficacité dénoncée par les populations et illustrée par un compatriote par le biais d’une vidéo sur facebook. 

LIRE AUSSI: Nouvelle mercuriale: la DGCC et la DGC sur le terrain pour contrôler les prix

« Comment cette mercuriale pondue à grand coup de renfort médiatique fait pour lutter contre la vie chère quand la boîte de lait Nido 400g passe de 2250 fcfa à 2650 fcfa. Lorsque la boîte de lait Guigoze 2e âge passe de 2300 à 2600 Fcfa. Même le pot de mayonnaise fabriquée par Fobert à Owendo coûte 2400 FCfa. La boite de tomate concentrée qui était pendant longtemps à 450 est aujourd’hui à 700 fcfa. J’aimerai savoir comment votre mercuriale fait-elle pour lutter contre la vie chère », a indiqué ce compatriote. 

Le constat fait par les consommateurs est qu’il n’y a aucune volonté de lutter contre la vie chère dans notre pays, mais un simple raccourci qui vise à la  stabilisation des prix. Une fumisterie savamment orchestrée par la DGCCRF au grand désarroi des populations. Dans un souci de faire appliquer la nouvelle mercuriale, DGCCRF informe que  des  contrôleurs vont bientôt investir massivement le terrain afin de traquer les commerçants indélicats. Gageons que cette promesse ne soit pas une simple communication oisive mais qu’elle soit suivie d’actes concrets.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*