Activités des centres et services de prise en charge du VIH : l’heure est au bilan

La lutte contre le Sida au cœur des échanges ©DR

Libreville, le 13 décembre 2022 (Dépêches 241). C’est ce  lundi 12 décembre qu’a débuté la réunion du bilan annuel des activités des centres et services de prise en charge des personnes vivant avec le VIH au Gabon. Une rencontre conjointe organisée par l’OMS et qui voit la participation des organismes chargés de la santé et des représentants des différentes structures de prise en charge du pays. 

Présenter le bilan des activités des structures de prise en charge des personnes vivant avec le VIH, évaluer la mise en œuvre des directives nationales en matière de prise en charge des PVVIH, harmoniser les points de vue des responsables desdits centres et services, susciter davantage l’implication des médecins et autres personnels de santé à la prise en charge des PVVIH, sont entre autres les objectifs spécifiques de cet atelier qui s’étend jusqu’au 16 du mois en cours. 

En dépit des efforts fournis à travers le monde pour éradiquer cette pandémie, le VIH Sida continue de faire des ravages. Et le Gabon malgré les difficultés auxquelles il fait face, ne cesse de multiplier, avec l’appui des partenaires, des stratégies de dépistage, de traitement et de suivi des malades. Ainsi, cinq jours durant, organismes en charge et responsables des différentes structures des prises en charge du pays feront le point et échangeront sur les expériences de suivi des malades. 

«Nos attentes sont non seulement de voir ensemble les activités de chacun mais également de voir les recommandations liées au VIH et revoir nos pratiques au quotidien» pouvait exprimer le docteur Mavoungou Colombe médecin chef du CTA de Mouila, chef-lieu de la Ngounié. Pour Simanga Ginette Tatiana du CTA de Makokou, chef-lieu de l’ Ogooué- Ivindo «Sur 987 dépistages réalisés cette année 100 étaient positifs et 54 ont ouverts leurs dossiers» a-t-elle souligné 

«Nous par contre nous attendons que soient harmonisés et optimisés les ARV que nous recevons et que soit rappelé au personnel de santé que les médicaments sont pour les patients et non à vendre» déclarait le président d’une association jeunesse présent à ladite rencontre. Ce rendez-vous annuel existant depuis plus d’une décennie déjà est certes, pour dresser un bilan des activités mais surtout pour présenter performances et innovations en la matière.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*