Gabon: le calvaire des agents ISP de Gabon Telecom

ISP Gabon Telecom est accusé par ses employés de violer allègrement les dispositions du code du travail © DR

Libreville, le 16 décembre 2022 (Dépêches 241). Ils sont jeunes, dynamiques et ont pour mission d’installer internet dans nos maisons. Ils, ce sont les agents de la société Intérim Service Plus (ISP) sous traitant de Gabon Telecom. Des agents réduits à la précarité et à la misère sociale, en dépit du travail important qu’ils abattent quotidiennement, parfois au péril de leurs vies.

Selon les derniers chiffres de la Banque Mondiale, au Gabon 38% des jeunes sont précarisés par le chômage. Seulement, cette précarité touche également certains jeunes en activité. C’est le cas des employés de la société Intérim Service Plus (ISP), entreprise sous-traitante de Gabon Telecom, spécialisée dans l’installation des lignes internet et téléphonique. 

Ces agents, dont les salaires oscillent entre 150 et 220 mille FCFA, exercent pour certains depuis 6 ans, en contrat à durée déterminée (CDD) en violation totale du code du travail, révèlent-ils sous couvert de l’anonymat. Pire, alors que leurs contrats de travail disposent qu’ils doivent travailler 40 heures par semaine, les agents ISP de Gabon Telecom sont contraints, sous la pression de leurs chefs, de travailler 8 heures de plus soit 48 heures. 

À cette torture s’ajoute, le fait que les agents ne sont ni assurés à la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) ni à la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS). Ces derniers en cas d’accident de travail sont donc livrés à leur propre sort. De quoi s’interroger. Comment expliquer que Gabon Télécom société en partie détenue par l’Etat Gabonais, puisse cautionner des violations aussi manifestes du droit du travail ? Comment peut-on sans scrupule, réduire à la précarité des jeunes Gabonais dévoués au service de leurs compatriotes ? 

Dans tous les cas, les services de l’inspection du travail devraient se saisir de ce dossier afin de contraindre ISP et Gabon Télécom à offrir des conditions de travail plus raisonnables à ces jeunes compatriotes qui ne demandent que le juste retour des efforts qu’ils consentent quotidiennement au service de la communauté.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*