Can U23: Nze Bagnama Samaké, le chaînon manquant face au Mali de retour face au Niger 

Nze Bagnama Samake à gauche en compagnie de Roys Mouniengue a beaucoup manqué face au Mali © DR

Libreville le 27 juin 2023 – (Dépêches 241). Défaits d’entrée de jeu face au Mali, le Gabon joue sa survie demain face au contre le Niger en match comptant pour la 2e journée de la phase de poule de la Can U23. Une rencontre déjà capitale pour laquelle Saturnin Ibela devrait retrouver Nze Bagnama Samake, son régulateur en milieu de terrain qui a terriblement manqué aux Panthéreaux face aux Aiglons, obligeant le sélectionneur national à déjouer tactiquement. 

Absent contre le Mali le 25 juin dernier pour cumul de carton, Nze Bagnama Samake fera sans aucun doute son retour dans le onze de Saturnin Ibela Ignambi demain contre le Niger. Il faut dire que le joueur formé au CF Mounana a révélé à la face du monde, son importance infiniment grande dans le dispositif tactique du sélectionneur national en ce que son absence a clairement pesé dans le rendement des coéquipiers de Jérémy Obouney contre les Aiglons dimanche dernier. 

Habitué d’un 4-3-3 classique, avec dans l’entrejeu, une sentinelle en la personne de Nze Bagnama Samake, un milieu box to box incarné par Roys Mouniengue et un rôle meneur de jeu à l’ancienne assumé par Mbenga Mboumbat dit Matic, Ibela certainement handicapé par l’absence du joueur du CF Mounana a concocté un 3-5-2 avec Mbongui devant la défense. Une approche tactique qui a très rapidement montré ses limites. Complètement désorganisée, déséquilibrée, manquant de repère, l’équipe gabonaise a donné l’impression d’un groupe étourdi par son incapacité à mettre en musique le système proposé par le sélectionneur. En juger par le rendement des éléments souvent à leur aise comme Matic, Ndjave ou encore Obouney,  totalement invisibles du fait de l’animation tactique choisie. 

LIRE AUSSI: Can U23: battu 3-1 par le Mali, le Gabon rate son entrée en lice

Un équilibre que devrait probablement apporter Nze Bagnama Samake. Joueur au talent certain et à la maturité bluffante, le joueur du CF Mounana est le profil qui a manqué au Gabon face au Mali. D’ordinaire placé devant la défense avec un rôle de sentinelle, Nze Bagnama Samake est la première rampe de lancement de l’équipe de Saturnin Ibela.  Habitué à sortir de l’arrière par des passes courtes, les Panthéreaux qui contre le Mali ont procédé par des longs ballons, ont joué contre nature parce que privé de ce profil, de ce chaînon manquant capable de faire le lien entre la défense et les joueurs offensifs. 

Nul doute que le retour de Nze Bagnama Samaké va changer la donne contre le Niger à condition que Saturnin Ibela revienne sur les fondamentaux en mettant ses poulains dans les meilleures dispositions mentales, physiques et surtout tactiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*