Partis politiques : le RPM dément toute agression de journalistes 

le RPM affirme son attachement à la liberté de la presse © DR

Libreville, le 16 juillet 2023 (Dépêches 241). À travers un communiqué publié hier en début de soirée, le Rassemblement pour la Patrie et la Modernité a apporté un démenti concernant les allégations, faisant état d’une supposée agression d’un journaliste à son siège. 

L’information selon laquelle un journaliste aurait été agressé par un militant du Rassemblement pour la Patrie et la Modernité, relayée par plusieurs officines depuis quelques heures n’est pas avérée. Dans un communiqué publié hier soir, le parti politique de l’opposition, critiqué à tort, a rétabli la vérité. 

Si la missive reconnaît une rixe entre un journaliste et un individu, le RPM précise que ce dernier ne fait pas partie de ses rangs. « En réalité il s’agit d’une altercation entre un individu inconnu du RPM et un journaliste venu couvrir une déclaration des leaders de l’opposition » souligne le communiqué. En outre, contrairement à certaines rumeurs, cette altercation n’a pas eu lieu au siège du RPM « L’incident s’est déroulé à proximité de l’école de Glass et non au siège du RPM » a-t-on pu lire.

Tout en déplorant la cabale médiatique orchestrée contre son président, le Rassemblement pour la Patrie et la Modernité, a renouvelé son attachement à la liberté de la presse. « Le RPM rassure l’opinion publique sur toute la considération qu’il voue aux hommes et femmes de médias » conclut la note.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*