Gabon: HPO définitivement le «Boss» du Mapane 

Hervé Patrick Opiangah a définitivement pris la mesure des jeunes du Mapane  © montage Dépêches 241

Libreville, le 10 août 2023 – (Dépêches). Le samedi 25  juillet dernier, Hervé Patrick Opiangah a réuni au stade de Nzeng-Ayong tous les jeunes des quartiers défavorisés de Libreville. Pas moins de 6000 jeunes ont répondu présent au meeting du président de l’Union pour la Démocratie et l’Intégration Sociale (UDIS). S’il acté son contrat de confiance avec « sa famille des mapanes », HPO a dû faire face avec maestria et autorité, aux aléas logistiques dans un environnement dominé par des jeunes difficilement apprivoisables en situation d’insatisfaction. Un haut fait qui a définitivement fait prendre conscience de la mainmise de l’homme sur les jeunes du Mapane qui le considèrent, tous sans exception, comme leur « Boss »

Ceux qui l’ont vu dans le chaudron de Stade de Nzeng-Ayong le vendredi 25 juillet dernier, l’ont certainement admis et constaté. Ceux qui ont assisté à la petite échauffourée en fin de meeting en raison de l’indiscipline et du manque de rigueur des jeunes du Mapane, ont compris cette après-midi, ce soir là, que le président de l’UDIS Hervé Patrick Opiangah est sans conteste la seule personnalité capable de contenir cette frange complexe de la population. Le seul politique pour qui les jeunes des quartiers défavorisés vouent un respect sans faille, une déférence sincère et une admiration proche de la dévotion. 

Aucun autre homme politique, n’aurait pu affronter avec autant de flegme, de sérénité et de pédagogie la situation qui a été opposée au président de l’UDIS par les jeunes du Mapanes. De façon certaine, beaucoup auraient pris la poudre d’escampette quand HPO, en responsabilité, a pris l’engagement de rester jusqu’au bout pour satisfaire les revendications légitimes des ces jeunes qui s’étaient rués vers le stade de Nzeng-Ayong pour répondre à l’appel de leur guide et grand frère. 

Cette reconnaissance, ce respect naturel, les jeunes laissés pour compte du Mapane le doivent certainement à Hervé Patrick Opiangah pour son sens aigu du relationnel, pour son exécration pour l’exclusion sociale mais par-dessus tout, pour son humilité. Car tous reconnaissent sans ambages, que le président de l’UDIS est la seule personnalité qui les a toujours considérés, soutenus, accompagnés, respectés et assumés. 

Un fait et une réalité que l’homme politique a d’ailleurs rappelé à ces jeunes du Mapane avec qui il entretient des relations particulièrement étroites. « Personne n’ignore que j’ai toujours aidé mes frères de la rue et ce nonobstant le fait que nous sommes oubliés, considérés et traités comme des sous-hommes dans la société », a-t-il rappelé. Une condition qui déplaît foncièrement au capitaine d’industrie lequel veut œuvrer pour une amélioration de la teneur du regard peu élogieux que la société jette sur la jeunesse du Mapane. « Je plaide pour que votre voix soit entendue au plus haut niveau de l’Etat pour permettre la réinsertion des jeunes issue des Mapanes », a-t-il ajouté. 

Cet engagement résolu et républicain en faveur de cette jeunesse défavorisée, rejetée et perçue comme des renégats, HPO en a fait un combat, mieux un sacerdoce. Et l’homme veut s’assurer de ce que ses interlocuteurs en sont conscients. À cet effet, il trouve primordial qu’il de les sensibiliser afin qu’ils ne se laissent pas engourdir par des affabulateurs éphémères, qui ont l’impudicité de les convoiter secrètement pour le seul objectif de remplir des basses besognes sans les accepter dans leur différence et dans leur particularité. Tout le contraire d’Hervé Patrick Opiangah. « Beaucoup de gens profitent de vous de façon occulte, dans le noir mais n’assument pas leur relation avec vous dans la journée. Tout se passe comme s’ils avaient honte de vous. Moi je suis avec vous de jour comme de nuit, et je l’assume pleinement et fièrement », a soutenu Hervé Patrick Opiangah. 

Sans surprise, dans un esprit préventif et sensibilisateur Hervé Patrick Opiangah a invité les jeunes du Mapane à ne tenir compte, uniquement que de la voix de celui qui a toujours été là pour eux. « Refusons d’être instrumentalisés. Cette année je vous invite à écouter une seule voix. Ma voix parce que je suis des vôtres », a-t-il indiqué tout donnant un mot d’ordre dont la clarté est aussi éloquente que l’influence de l’homme sur le Mapane « Cette année ne suivez aucune personnalité ni de la majorité ou de l’opposition sans que je ne vous en donne l’ordre. Attendez mon signal pour agir », a-t-il martelé. 

Un message clair, net et révélateur du poids de cet homme qui avec son UDIS et sa politique autrement par l’économie et le social à une énième fois montré sa capacité de mobilisation. Si le Gabonais se demandaient qu’elle était le parti de la majorité républicaine et sociale pour l’émergence qui avait encore un aura et un échos au sein de l’opinion, il l’ont grandeur nature dans cette dernière mobilisation de l’honorable Hervé Patrick Opiangah qui a fait savoir avec des faits, qu’il fallait nécessairement compter sur lui en 2023. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*