Affaire des 20 milliards: Nkoghe Bekale blanchi par la Cour des comptes depuis janvier 2022

Julien Nkoghe Bekale, Ancien Premier Ministre © DR

Libreville, le 1er décembre 2023 – (Dépêches 241). Soupçonné durant les 12 dernières années d’avoir détourné 20 milliards lors de son passage au ministère du Pétrole, Julien Nkoghe Bekale a en réalité été définitivement blanchi par la Cour des comptes. La Haute juridiction financière avait rendu un en avril 2022, arrêt jusque-là inconnu du grand public, mettant ainsi fin à toutes supputations sur cette affaire que l’ancien ministre l’Agriculture a traîné pendant des années. 

C’est l’épilogue d’une affaire vieille de plus d’une décennie. Celle du détournement des 20 milliards du ministère du Pétrole, des Mines et des Hydrocarbures mettant en cause plusieurs personnalités, dont la plus connue est l’ancien Premier Ministre, Julien Nkoghe Bekale, passé du reste par le ministère susvisé. Selon certaines indiscrétions, les juridictions financières se seraient mises en branle sur la base d’une dénonciation anonyme prêtant à l’ancien ministre de la Fonction publique, la responsabilité d’avoir détourné, pendant son passage à l’immeuble du Pétrole, l’indécente somme de 20 milliards de Fcfa. 

Saisie par la Commission nationale de lutte contre l’enrichissement illicite (CNLCEI), la Cour des Comptes va ainsi procéder au contrôle du ministère des Mines, du Pétrole et des Hydrocarbures. Une enquête diligentée par la Haute juridiction financière qui va, à terme, révéler deux principales irrégularités consommées par la constitution irrégulière des « fonds politiques » et la « gestion occulte des recettes minières et des produits pétroliers ». 

Sur la base de ces éléments et des suspicions précitées, la CNLCEI va inviter la Cour des comptes à ouvrir une enquête visant à faire la lumière sur le passage de Julien Nkoghe Bekale à la tête du ministère du Pétrole et des Hydrocarbures. Après plusieurs années d’enquête, d’audition, de convocations, la Cour de Comptes va finalement rendre une décision judiciaire de non-lieu le 17 janvier 2022.

Décision numéro 008/21-22/CC/CP/G statuant définitivement sur les faits sus évoqués, consultée du reste par la rédaction de Dépêches 241, qui a finalement et intégralement blanchi Julien NKOGHE BEKALE, ministre de tutelle à l’époque des faits. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*