Violences en milieu en scolaire: le CTRI promet des sanctions contre les indélicats

les actes de violences sont récurrents dans les établissements  © DR

Libreville, le 8 décembre 2023 (Dépêches 241). Indigné par la répétition des actes de violences en milieu scolaire, le Comité de transition pour la restauration des institutions, s’est prononcé sur cette problématique par le biais d’un communiqué lu par son porte-parole, le Colonel Ulrich Manfoumbi Manfoumbi. Le CTRI a promis des sanctions fermes contre les indélicats. 

C’est un secret de polichinelle. Depuis de nombreuses années, le milieu scolaire Gabonais est gangréné par une répétition des actes de violences, consécutifs souvent à la consommation des drogues par les élèves. Très préoccupé par cette situation, le Comité de transition pour la restauration des institutions au pouvoir depuis le 30 août dernier, a exprimé son sentiment sur cette question via un communiqué lu par son porte-parole, le colonel Ulrich Manfoumbi Manfoumbi. 

Ainsi le CTRI qui déplore ces actes de violences a promis de sanctionner avec fermeté les auteurs desdits comportements du reste qualifiés de «barbares et anti-sociaux» a indiqué le porte-voix du Comité de transition pour la restauration des institutions avant de poursuivre « les rigueurs de la loi s’abattront sur les auteurs de ces violences physiques et psychologiques  » a-t-il ajouté. 

Le Comité pour la transition et la restauration des institutions qui a en outre établi un lien de cause à effet, entre la montée de la violence en milieu scolaire et la consommation par les élèves de l’alcool, a annoncé la fermeture durant les heures de cours, des débits de boissons qui jouxtent les établissements.  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*