Conflit homme-faunes: Oligui ordonne la libération des Gabonais emprisonnés pour avoir tué des éléphants 

ils vont recouvrer la liberté ©DR

Libreville, le 11 décembre 2023 (Dépêches 241). De passage à Ndendé dans la province de la Ngounié le week-end écoulé, le général de brigade Brice Clotaire Oligui Nguema, a évoqué l’épineuse problématique du conflit homme-faune avec ses compatriotes venus nombreux écouter son message. À ce sujet, le président de la République a ordonné la libération de toutes les personnes emprisonnées pour avoir tué des éléphants. 

Déterminé à protéger les éléphants dans le but de se conformer à ses engagements internationaux en matière de protection de la faune et de la flore, le gouvernement du président déchu Ali Bongo Ondimba, avait lancé une traque contre les personnes qui avaient tué les pachydermes. Cette traque avait abouti à la condamnation puis à l’incarcération de plusieurs compatriotes qui  continuent à croupir derrière les barreaux. 

Ces Gabonais emprisonnés pourraient bientôt retrouver la liberté. En effet, en visite ce week-end dernier à Ndendé dans la province de la Ngounié (Sud du Gabon), le président de la transition a annoncé la libération prochaine de toutes les personnes écrouées pour avoir tué des éléphants. « Je suis un humaniste. J’ai instruit le ministre de faire libérer sans délai et sans conditions toutes les personnes emprisonnées pour avoir tué les éléphants » a déclaré le général de brigade, Brice Clotaire Oligui Nguema. 

Dans la foulée, le président de la République, prenant le contre-pied de son prédécesseur, a tout bonnement invité les populations à abattre les éléphants qui s’approchent de leurs plantations tout en promettant l’organisation prochaine de battues. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*