Front social: 500 millions de FCFA décaissés pour soulager les anciens agents chargés de la riposte contre le Covid

Le ministre de la Santé  Pr Adrien Mougougou remettant au Général Jeannot Essono le dossier relatif au paiement ©DR

Libreville, le 2 janvier 2023 – (Dépêches 241). Les Gabonais impliqués dans les opérations de vaccination pendant la période liée à la Covid-19 iront bientôt la caisse. Le gouvernement, par le truchement du ministre de la Santé, a mis à disposition 500 millions de FCFA à l’effet de régler cette dette pour laquelle les concernés avaient déjà initié un mouvement d’humeur.   

Très engagé sur les questions sociales, le gouvernement, sous l’impulsion du président de la République, a pris plusieurs décisions à l’effet d’éclaircir l’épais nuage sombre qui planait sur le front social. C’est en cette occurrence que le ministre de la Santé s’est employé pour régler la dette relative aux personnels engagés dans les opérations de vaccination pendant la période covid. 

Ainsi, comme il s’y était engagé et après avoir obtenu l’accord du Président de la Transition, le Général Brice Clotaire Oligui Nguema, les signatures du Premier ministre Raymond Ndong Sima et de son collègue en charge des Comptes publics Charles Mba, le Ministre de la Santé et des Affaires Sociales a remis ce vendredi au Général Jeannot Essono, responsable du pôle commandement opérationnel de lutte contre la Covid 19, l’état de paiement des primes destinées aux compatriotes impliqués dans des opérations de vaccination.

En tout, c’est une enveloppe de 500 millions de fcfa qui a été mise à disposition par le Pr Adrien Mougougou. Cette enveloppe sera distribuée entre les 968 bénéficiaires qui en réalité avaient émis un cahier de charge à hauteur de 1 milliard 56 millions de fcfa au moment de leur mouvement d’humeur. En bon père de famille, le ministre de tutelle a tenu à apporter des éclaircissements sur la mise à disposition de ce montant forfaitaire dans le but, par ailleurs, de mettre un terme au conflit social. 

Face aux responsables des entités ayant géré la pandémie, le ministre a précisé « Avec ce que le Chef de l’Etat nous a permis d’avoir comme ressources destinées aux urgences actuelles dans les missions Santé et Prévoyance sociale, ma collègue Ministre Déléguée et moi – même avions envisagé de prendre quelque chose pour satisfaire vos attentes, parce que la paix sociale est une préoccupation majeure dont la préservation est une ferme instruction de Son Excellence Monsieur le Chef de l’Etat », a-t-on pu lire sur la page du ministère de la Santé. 

Il est important de rappeler que cette dette n’aurait pas atteint le montant faramineux de 1 milliard 56 millions de fcfa si l’ancien régime n’avait pas pris la décision de prolonger l’état d’urgence dans un contexte qui ne le justifiait plus. Prolongeant, de ce fait, les activités des agents engagés dans lutte contre la pandémie. 

Les bénéficiaires de l’intérieur du pays recevront leurs quittances de paiement à présenter aux guichets des trésoreries provinciales.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*