Violences basée sur le genre: lancement d’une campagne de lutte contre le phénomène

la violence sur les genres est une préocupation majeure

Libreville, le 24 janvier 2024 (Dépêches 241). C’est au cours d’un webinaire tenu le 17 janvier dernier que les journalistes membres du Réseau des Médias Africains pour la Promotion de la Santé et de l’ Environnement (Remapsen) se sont penchés sur l’intérêt et les perspectives d’une campagne  de lutte contre les violences  basées sur le genre initiée et soutenue au niveau mondial. 

«Carton rouge contre les Violences Basées sur le Genre» est la campagne initiée par le Docteur Djibril Diallo, Président Directeur Général du Réseau de la Renaissance Africaine et de la Diaspora (ARDN) engagée contre toute forme de discrimination et de violence faites au genre. Et quoi de mieux que de le faire durant la Coupe Africaine des Nations qui se déroule présentement à Abidjan en  Côte d’Ivoire. Ainsi pour un impact plus important, acteurs et partenaires profitent de cette grand-messe du football africain pour disséminer des messages de sensibilisation dans l’optique d’amener le plus grand nombre à se joindre à eux dans la lutte mais aussi afin d’obtenir des engagements fermes de toutes et tous. 

Initiative lancée en partenariat avec l’UNFPA, ONU Femmes, PNUD Afrique etc, elle sera exécutée sur 12 mois et s’inscrit donc dans le cadre de la 34e édition de la CAN. Comme précisé par le Dr Djibril Diallo, ladite campagne se déroulera en quatre phases. Le projet de jumelage entre les mairies des États-Unis et les mairies africaines, l’amélioration de la qualité de l’enseignement supérieur dont l’objectif est de favoriser la mobilité des étudiants, des enseignants et du personnel de soutien et surtout la promotion des investissements du secteur privé et les opérateurs économiques des pays africains. 

Basé dans plus de 80 pays, le Réseau de la Renaissance Africaine et de la Diaspora (ARDN )est une organisation basée à New-York qui se fixe pour objectif le renforcement des liens entre l’Afrique et sa diaspora tout en œuvrant pour l’atteinte des objectifs de développement durable (ODD)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*