Gabon: Oligui Nguema convoque le Parlement pour réviser la charte de la Transition et modifier les disposition de l’article 35 

Après la polémique sur le tripatouillage de la Chartes, Oligui Nguema va procéder à sa révision de façon légale ©Dépêches 241

Libreville, le 8 février 2023 – (Dépêches 241). Le Président de la Transition, Chef de l’Etat, va modifier la Charte de la Transition. C’est ce qui ressort de la table ronde du Conseil des Ministres. Oligui Brice Nguema a décidé de convoquer le Parlement afin de procéder à la révision de la Charte et tout particulièrement l’article 35 dudit texte. 

Quelques semaines après le débat sur l’inclinaison de l’Exécutif à modifier la Charte de la Transition de façon peu orthodoxe, le régime du Général-Président Brice Clotaire Oligui Nguema a décidé de procéder, de façon officielle, à la révision de la Charte de la Transition. Le numéro un gabonais va en effet modifier le texte sur lequel prennent appui les institutions et les personnalités publiques pour mener la Transition. 

C’est ce que l’on retient du communiqué final du Conseil des Ministres qui informe de la volonté du Président de la Transition de convoquer les deux chambres du Parlement, aux fins de modifier la Charte de la Transition. « Le Président de la Transition, Président de la République, Chef de l’État, a annoncé au Conseil, la convocation prochaine, en session extraordinaire, des bureaux des deux Chambres du Parlement afin qu’elles procèdent à une révision de la Charte de la Transition », a-t-on pu lire. 

Cette révision de la Charte de la Transition devrait également et surtout concerner l’article 35 de la Transition dont le Conseil des Ministres a fait mention d’un projet portant modification de celui-ci. « Ce projet de loi vise à modifier les dispositions de l’article 35 de la Charte de la Transition », indique le Conseil des Ministres. 

Une nouvelle modification des dispositions de l’article 35 de la Charte de la Transition qui intervient après celle entreprise fin 2023 par le biais de la loi 001/2023 du 6 octobre 2023 qui a institué le statut de Président de la République à Brice Oligui Nguema. Cette révision arrive par ailleurs à la suite du procès en violation de la Charte intenté à l’ancien Commandant en Chef de la Garde Républicaine, après publication du nouveau gouvernement, le délestant des fonctions de Ministre de la Défense et de Ministre de l’Intérieur. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*