Affaire Ministère de la Jeunesse: le Conseil National de la Jeunesse fustige les incorrections d’un groupuscule et présente ses excuses au Ministre 

Les jeunes ont souhaité présenter leurs excuses à l’autorité

Libreville, le 4 avril 2024 (Dépêches 241). Hier mercredi 3 avril 2024, l’enceinte du Ministère de la Culture, de la Jeunesse, des Sports et des Arts a été prise d’assaut par un groupuscule de jeunes se revendiquant être les leaders de jeunesse venus de l’intérieur du pays, à l’occasion du Grand rendez-vous de la jeunesse gabonaise, qui s’est tenu à Libreville du 27 au 30 mars dernier. Dans des vidéos amateurs, réalisées par leurs propres soins, on y voit et entend ce groupe de jeunes traiter de voleur le Ministre de tutelle, le Dr André Jacques Augand. Des incorrections graves que le Conseil National de la Jeunesse a condamné avec vigueur et fermeté, avant de présenter ses excuses au membre du Gouvernement.

L’affaire a fait grand bruit, surprenant l’opinion qui a actuellement les yeux rivés sur le début des travaux du Dialogue National Inclusif au stade d’Angondjé. Un groupe de quelques personnes a investi nuitamment les locaux du Ministère de la Jeunesse, traitant le Ministre et son Directeur de Cabinet de voleurs, car selon ces jeunes, ceux-ci auraient fait main basse sur les fonds alloués pour l’organisation et le traitement des différentes délégations venues des provinces pour le Grand rendez-vous de la jeunesse gabonaise.

Pour le Conseil National de la Jeunesse, cette attitude cavalière de ce groupuscule n’est pas digne de la jeunesse gabonaise en qui les nouvelles autorités placent leur confiance. «De tels agissements, perpétrés au nom de la jeunesse gabonaise à l’endroit d’un membre du gouvernement, ne sauraient demeurer impunis, car ils ternissent cette jeunesse chère aux autorités de la Transition, en tête desquelles le Président du CTRI, Président de la République, Chef de l’Etat, Son Excellence le Général de Brigade Brice Clotaire Oligui Nguema», a déclaré Hélène Samuela Awayogo, 1er Conseiller en charge des partenariats au sein du bureau national du CNJ.

Dans une déclaration pleine de solennité, le Conseil National de la Jeunesse a donc  fustigé ce type d’attitude d’une frange non représentative de la jeunesse gabonaise dans sa totalité, avant de présenter ses excuses au Dr André Jacques Augand, Ministre de la Culture, de la Jeunesse, des Sports et des Arts. «Au regard de ce qui précède, nous, Bureau National du Conseil National de la Jeunesse, Président des Conseils Provinciaux de la Jeunesse et autres responsables ayant pris part au Grand Rendez-vous de la Jeunesse Gabonaise, tenons à formuler ici et publiquement nos excuses les plus sincères à Monsieur le Ministre qui œuvre énormément pour la cause de la jeunesse gabonaise en général, et du Conseil National de la Jeunesse en particulier», a-t-elle conclu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*