POLITIQUE

Affaire des 20 milliards: Nkoghe Bekale blanchi par la Cour des comptes depuis janvier 2022

Soupçonné durant les 12 dernières années d’avoir détourné 20 milliards lors de son passage au ministère du Pétrole, Julien Nkoghe Bekale a en réalité été définitivement blanchi par la Cour des comptes. La Haute juridiction financière avait rendu un en avril 2022, arrêt jusque-là inconnu du grand public, mettant ainsi fin à toutes supputations sur cette affaire que l’ancien ministre l’Agriculture a traîné pendant des années. 

Gabon: en plus de ses comptes gelés, sa retraite bloquée, Ali Bongo ne jouirait pas des avantages de statut d’ancien chef d’État 

Dans un article paru dans le média Radio France Internationale, ce 30 novembre, le journaliste Sébastien Nemeth fait des révélations sur le quotidien du président déchu il y a trois (3) mois. Ce dernier indique notamment que les comptes de l’ancien despote sont bloqués, de même que sa retraite tout autant que les avantages de son statut d’ancien chef d’Etat qui lui seraient refusés par l’actuel régime. 

Transition: Jean François Ndongou n’exclut pas des poursuites judiciaires contre Ali Bongo 

Invité du journal Afrique de Radio France Internationale cette semaine, le patron de l’Assemblée nationale de la transition s’est prononcé sur la situation d’Ali Bongo Ondimba destitué le 30 août dernier et reclus de son propre vouloir depuis 3 mois dans son logement de la Sablière. Pour Jean François Ndongou, l’ancien président de la République pourrait être poursuivi par la justice Gabonaise.

Laurence Ndong: « le calendrier de la transition n’est donné qu’à titre indicatif, il n’est pas définitif » 

Invitée de Radio France International la semaine dernière, Laurence Ndong est revenue sur l’épineuse problématique du calendrier de la transition dévoilé il y a quelques jours. Ce dernier selon la ministre de la Communication n’est pas définitif et pourrait évoluer à l’issue du dialogue. 

Gabon: Jean Eyeghe Ndong, le chat noir de la République ?

Nommé Haut commissaire en mars dernier au lendemain de son retour au Parti Démocratique Gabonais, Jean Eyeghe Ndong a été démis de ses fonctions à la suite de la dissolution du Haut commissariat de la République. Une désillusion pour le dernier Premier ministre d’Omar Bongo qui semble porter ces dernières années, par devers lui, une « poisse » qui fait entrave à sa prospérité politique, le plongeant ainsi, dans l’ombre et dans l’anonymat

Justice transitionnelle : de la nécessité de mettre chacun devant ses responsabilités 

Dans une société en contexte de crise comme la nôtre, la justice est pleinement réalisée lorsque les nouveaux dirigeants, par-delà leur désir de vengeance, travaillent à la restauration de la dignité humaine. Cela à l’évidence exige de la hauteur, puisqu’il s’agit en effet et convenablement de réhabiliter tous les enfants du Gabon, les anciens oppresseurs et les anciens opprimés. 

Gabegie au sein de la Cemac: Ona Ondo aurait touché 1,1 milliards d’indemnité de départ soit 650 millions de plus que le montant légal 

C’est un rapport accablant que celui que vient de rendre public le média panafricain Jeune Afrique, sur le passage de Daniel Onda Ondo à la tête de la Commission de la Cemac. Ledit rapport fait état de plusieurs dérives financières dont celle relative aux frais d’indemnité de départ de l’ancien Premier Ministre du Gabon qui aurait encaissé un montant supérieur de 650 millions à l’indemnité légale fixée par l’administration.

Transition: la réforme du système judiciaire objet d’une convention organisée par le CTRI

À l’initiative du Comité de transition pour la restauration des institutions, le gouvernement par le biais du ministère de la Justice organise depuis hier mardi, une convention annuelle du système judiciaire sous le thème: la réforme du système judiciaire. Les travaux réalisés avec l’appui technique du Programme des Nations unis pour le développement (PNUD) s’achèveront ce vendredi. 

Transition: Oligui Nguema doit-il continuer à présider le Conseil supérieur de la magistrature ?

Le vendredi 27 octobre dernier, Brice Clotaire Oligui Nguema a présidé une réunion du Conseil supérieur de la magistrature. Cette prérogative que lui confère la loi est toutefois considérée par certains analystes comme une entrave au principe fondamental de la séparation des pouvoirs, nécessaire pour le bon fonctionnement de la démocratie et des institutions de l’Etat.