TRIBUNE

Les relations entre le Président Oligui Nguema et François Ndong Obiang: je t’aime moi non plus! 

Les relations entre le Comité de transition pour la restauration des institutions et François Ndong Obiang auraient été brouillées par un ensemble de décisions prises par les militaires. C’est la thèse défendue par Maldrich Mabicka dans cette tribune que nous publions in-extenso. 

Transition au Gabon: Des décisions pragmatique qui invitent le classe politique au dépassement 

Qu’on l’appelle coup d’État ou révolution de palais, le plus important c’est l’adhésion populaire qui voit en ce geste des militaires, une sorte de libération.Les spécialistes des sciences politiques savent parfaitement que chaque système détient les germes de sa propre destruction. Le Gl Oligui Nguema , l’homme fort du Gabon qui assume parfaitement ce geste salvateur, n’est pas un novice des arcanes du pouvoir.

Élections générales : Les candidats doivent respecter la charte de bonne conduite 

La campagne prendra fin ce vendredi 25 août, les votes se feront et les résultats seront connus par la suite.Le sens de mon message aujourd’hui en tant que Porte Parole du Candidat Ali pour tous est de rappeler aux uns et autres que nous vivons dans un pays attaché au dialogue, aux valeurs démocratiques et compréhension mutuelle. Il nous faudra donc continuer d’évoluer dans la respect des règles, le respect des institutions et le respect de chacun de nos compatriotes, peu importe leurs convictions.

Le billet sarcastique: punir ne veut pas dire obscursir l’avenir d’un enfant

Dans un billet quasi-quotidien, Serge Abslow analyse avec beaucoup de sarcasme les faits de société et les évènements qui chamboulent la vie du Gabonais dans son pays. Le billet du jour brosse le tableau des violences observées ces derniers jours à Libreville entre élèves de lycées et les mesures prises par le ministère de l’Education nationale. Lecture en dix points.

2017-2021: 5 ans de destruction d’emplois au Gabon

Les promesses de créations d’emplois sont omniprésentes dans les déclarations des  responsables publics gabonais. L’objectif de réduction du chômage de masse a  même été érigé au rang de priorité de l’action gouvernementale par le Président de  la République qui s’était engagé devant la nation à créer 10 000 emplois par an1en  2017 avant de revoir cet objectif à la hausse en instruisant solennellement, en 2020, le Gouvernement de Madame Rose Christiane Ossouka Raponda de créer 30 000  emplois2

Le billet sarcastique de Serge Abslow: Le pays fout le camp sous nos yeux

Dans une production quasi-quotidienne, Serge Abslow, citoyen et chroniqueur prolixe livre sans détour et sans langue de bois son regard sur la situation du pays à travers à travers une rubrique qu’il a intitulé « Le billet sarcastique de Serge Abslow ». La rédaction de Dépêches 241 publie in extenso son écriteau sur l’actualité dominée par les pluies diluviennes qui s’abattent sur Libreville avec pour conséquences, des inondations et des éboulements meurtriers.