Une1

Gabon: Mborantsuo épinglée par une enquête faisant d’elle la propriétaire de plusieurs biens immobiliers à Dubaï ? 

Marie Madeleine Mborantsuo, ancienne Présidente de la Cour Constitutionnelle du Gabon aurait été épinglée dans une enquête menée par un consortium de plusieurs médias internationaux, indiquant que l’ex Patronne de la « Tour de Pise », nom attribué à la Cour Constitutionnelle sous son magistère de 32 ans, posséderait cinq appartements et 2 villas d’une valeur approximative de 4 milliards de nos francs.

Restauration de l’ordre urbain : après l’échec de la première tentative, Rapontchombo repart au front 

Débutée avec tambours et trompettes le 16 janvier dernier et brusquement arrêtée quelques jours plus tard, l’opération « Restauration de l’ordre urbain » menée par le Délégué Spécial chargé de la commune de Libreville, le Général Jude Ibrahim Rapontchombo a repris ce jeudi 16 mai 2024. Le 4ème arrondissement a constitué le théâtre de la reprise de cette opération qui vise prioritairement à redonner à la capitale gabonaise son lustre d’antan, en démolissant tous les lotissements anarchiques et illégaux qui jonchent le domaine communal.

Transition: Ella Ekogha serait depuis 3 mois, libre de tous mouvements

Arrêté puis placé en détention à la prison centrale de Libreville après la prise du pouvoir des militaires en août 2023, Jessye Ella Ekogha, ancien collaborateur et porte-parole de la Présidence de la République sous Ali Bongo Ondimba, serait désormais libre de ses mouvements, selon le journal Jeune Afrique, dans un de ses articles paru ce 17 mai 2024.

Programme d’action professionnelle d’assistance aux personnes vulnérables: première réussie pour La Fondation Ma Bannière 

Pendant quatre (4)  jours du vendredi au 10 mai, la Fondation Ma Bannière sous l’impulsion de la Première Dame Zita Oligui Nguema s’est déployée à travers son Programme d’Action Professionnelle d’assistance de personnes vulnérables et en situation d’extrême précarité.

Utilisation de l’image de Me Bhongo Mavoungou: l’avocat s’indigne de la confusion créée par Média Afrique News et son journaliste Raoul Bia 

Auteur d’un reportage sur l’actualité liée à la grève de la faim entamée selon RFI par Ali Bongo Ondimba, le média en ligne Média Afrique News et son journaliste Raoul Christophe Bia, peu inspirés, ont associé l’image de Me Aimery Bhongo Mavoungou audit reportage, faisant ainsi prospérer l’idée grotesque qu’il ferait partie des avocats ayant défendu les prétentions de tortures telles que présentées  par l’ancien chef d’Etat. Devant la confusion manifeste consécutive à cette maladresse, l’avocat s’en fendu d’un communiqué de presse au sein duquel il fustige le manque de professionnalisme du média qui a toutefois fait amende honorable par le biais d’un erratum publié sur sa page. Nous publions in extenso ledit communiqué. 

Grève de la faim supposée de l’ancien chef de l’Etat: Ali Bongo « un manipulateur », selon le gouvernement 

Protestant contre des supposés actes de tortures infligés à son épouse Sylvia et à son fils Noureddine à la prison centrale de Libreville, l’ancien Président du Gabon, Ali Bongo Ondimba et ses deux plus jeunes fils, auraient décidé d’entamer une grève de la faim. En mesure de rétorsion, le Gouvernement de la Transition, par l’entremise de son porte-parole, a tenu à apporter un sévère démenti à ce qu’il qualifie de tentative de manipulation de l’opinion.

Dialogue National Inclusif : où sont passés les perdiems de la presse ?

Seize jours après la fin du Dialogue National Inclusif qui s’est tenu du 2 au 30 avril dernier à Angondjé, les hommes et femmes de la presse demeurent en attente de leurs perdiems toujours impayés, malgré le service effectué avec un certain brio, reconnu par le Gouvernement. Une situation qui laisse désormais libre cours à des interprétations et fantasmes de tous genres.