Étiquette : Brice Oligui Nguema

Transgression de la Charte de la transition: Immongault et Onkanowa ont-ils exercé en toute illégalité pendant près d’un mois ? 

Nommés le 17 janvier 2023 par le biais d’un remaniement gouvernemental opéré par l’Exécutif, Herman Immongault et Brigitte Onkanowa ont respectivement hérité des portefeuilles ministériels de l’Intérieur et de la Sécurité ainsi que celui de la Défense. Des ministères jusque-là conduits par Brice Oligui Nguema, tel que le lui conférait l’article 35 de la Charte de la Transition

Oligui Nguema à Oyem: « Aujourd’hui, le leader c’est moi. Je suis votre illustre guerrier  Akoma Mba » 

Le président de la transition s’est rendu le 21 décembre dernier dans le septentrion en compagnie de son épouse et de certains membres de son gouvernement pour une autre étape de sa tournée républicaine. Dans le Woleu-Ntem, province dont il est du reste originaire, Brice Clotaire Oligui Nguema a invité ses compatriotes à se ranger derrière lui et le comité qu’il préside. De plus en plus à l’aise avec son statut d’héros national, le numéro un Gabonais semble décidé à assumer pleinement sa position de leader de la Nation. 

Justice transitionnelle : de la nécessité de mettre chacun devant ses responsabilités 

Dans une société en contexte de crise comme la nôtre, la justice est pleinement réalisée lorsque les nouveaux dirigeants, par-delà leur désir de vengeance, travaillent à la restauration de la dignité humaine. Cela à l’évidence exige de la hauteur, puisqu’il s’agit en effet et convenablement de réhabiliter tous les enfants du Gabon, les anciens oppresseurs et les anciens opprimés. 

Affaire GMT: désavoué par les plus hautes autorités, André Patrick Roponat doit-il démissionner ?

Une démission ou une éviction de ses fonctions. Le sort avenir du procureur de la République André Patrick Roponat ne doit, en toute logique, faire l’objet d’aucune spéculation après qu’il ait été désavoué par les plus hautes autorités du pays, en tête desquelles le président de la République, le Général Brice Oligui Nguema. Le magistrat, par zèle, abus de confiance et d’autorité s’était permis en violation de la loi, de convoquer et de faire garder à vue des journalistes de la rédaction de Gabon Média Time (GMT).