Étiquette : Parti Démocratique Gabonais (PDG)

Partis politiques: chassé du pouvoir après une énième tentative de fraude, le PDG veut faire son autocritique le 12 mars

Luc Oyoubi, le Secrétaire général intérimaire du Parti Démocratique Gabonais, a présidé hier une réunion du secrétariat exécutif. Au terme de cette rencontre, il a été décidé que la célébration du 56e anniversaire de cette formation politique déchue en même temps qu’Ali Bongo le 30 août 2023, serait consacrée à une réflexion portant sur la refondation du parti à travers une autocritique.

PDG: le Camarade Mathias Otounga Ossibadjouo quitte le navire

Dans une correspondance adressée ce 6 février 2024 au Secrétaire Général de sa famille politique, sous couvert du Secrétaire Général Adjoint assurant l’intérim, Mathias Otounga Ossibadjouo démissionne officiellement du Parti Démocratique Gabonais (PDG), ex Parti au pouvoir dans lequel il a milité durant plusieurs décennies.

Cascade de démissions au PDG: un mal pour un bien selon Luc Oyoubi

Interviewé récemment par le journal l’Aube, Luc Oyoubi, le secrétaire général par intérim du Parti Démocratique Gabonais, s’est prononcé sur les démissions en cascade au sein de sa formation politique. Pour le sénateur, ces départs représentent finalement un mal pour un bien, en ce qu’ils permettent de séparer l’ivraie du bon grain.

Présidentielle 2023: en rupture de ban avec les partis de la majorité présidentielle, le PDG va-t-il résister à la dynamique consensuelle de l’opposition? 

La désignation vendredi dernier du candidat consensuel de l’opposition à l’élection présidentielle, a relancé l’intérêt de la campagne électorale en même temps qu’elle a rééquilibré les forces en présence. Le Parti Démocratique Gabonais donné favori par ses affidés et zélateurs, a vu sa prétendue avance fondre avec l’avènement d’Albert Ondo Ossa au premier plan. Le tout à tel enseigne que selon plusieurs analystes, la dynamique consensuelle de l’opposition pourrait conduire à la fin du règne sans partage du PDG, aujourd’hui en rupture de banc avec plusieurs partis de la majorité.

Législatives 2023: en présence des siens, Steeve Nzegho Dieko officialise sa candidature 

Le Secrétaire général du Parti Démocratique Gabonais a organisé une rencontre politique ce mardi 25 juillet à la Chambre de Commerce de Libreville. Au cours de cette réunion à laquelle étaient conviés les ressortissants du département de la Lope et certains membres du gouvernement parmi lesquels le ministre Lee White, Steeve Nzegho Dieko, a officiellement annoncé sa candidature aux prochaines élections législatives.

Dénonciation d’une prétendue xénophobie: nouvel écran de fumée du régime ?

Dans l’incapacité de défendre son bilan à presque un mois de l’ouverture officielle de la campagne présidentielle, le régime fait de la dénonciation d’une prétendue xénophobie un argument de campagne. Une posture indécente, vertement critiquée par une partie de l’opinion et de l’opposition, en ce qu’elle cautionne de façon insidieuse les abus d’une partie des ressortissants étrangers installés au Gabon contre ses compatriotes.

PDG : la jurisprudence Eloi Nzondo doit-elle s’appliquer à Biendi Maganga Moussavou ?

Comme Éloi Nzondo en février dernier, Biendi Maganga Moussavou sera-t-il sanctionné par le Parti démocratique gabonais (PDG) pour « atteinte à l’unité du parti » ? Affublé de l’étiquette de beau-frère du président de la République, le fils de Maganga Moussavou semble vouloir faire cavalier seul dans la ville de Mouila, à quelques mois des échéances électorales.

PDG: Nzegho Dieko exporte avec succès le Rendez vous du Citoyen avec Ali Bongo à Lomé et à Cotonou

Le secrétaire général du Parti Démocratique Gabonais (PDG) était en déplacement en l’Afrique de l’Ouest plus précisément au Bénin et au Togo. Steeve Nzego Dieko en se rendant à Cotonou puis à Lomé, a exporté avec succès le principe du Rendez-vous du citoyen avec Ali Bongo Ondimba. En rencontrant ses compatriotes vivant dans lesdits pays, le patron du parti a tenu à mobiliser, rassurer et exhorter ces derniers à s’inscrire dans les listes électorales en prélude des présidentielles à venir.