Partis politiques: l’Union nationale annonce sa rentrée politique pour le 8 janvier

Paulette Missambo va tenter de donner un nouveau souffle au parti ©DR

Libreville, le 06 janvier 2022 (Dépêches 241). La nouvelle patronne de l’Union nationale (UN), Paulette Missambo effectuera sa rentrée politique le 8 janvier débarrassée de l’ombre de son prédécesseur Zacharie Myboto. Pour acter cette rupture, l’UN version Missambo s’est dotée d’un nouveau siège situé au quartier Bas de Guégué dans le 1er arrondissement de Libreville. Une rentrée politique pour marquer le «Progrès et la Modernité» et implémenter  les résolutions adoptées par le parti lors de son dernier  congrès en 2021. 

L’Union Nationale fixera le cap de ses actions à venir au cours de sa rentrée politique prévue le 08 janvier prochain. Ainsi, Paulette Missambo, fraîchement élue présidente de cette formation politique effectuera sa première sortie officielle en présence des militants du Grand Libreville.

A cet effet, l’équipe actuellement dirigée par l’ancienne baronne du Parti démocratique gabonais s’est dotée d’une nouveau siège situé au quartier Bas de Guégué, dans le 1er arrondissement de Libreville, sans nul doute pour acter définitivement la rupture avec  son prédécesseur Zacharie Myboto dont le règne à la tête de ce partie politique de l’opposition a duré une décénie. « L’Union  Nationale organisera sa rentrée politique ce samedi 08 janvier 2022. Ce sera à son nouveau siège situé au Bas de Guégué. » Annonce un communiqué à l’issue d’une réunion de coordination dirigée le 05 janvier par  Paulette Missambo. 

Âgée de  71 ans, l’ex-ministre d’Omar Bongo Ondimba tentera de redynamiser cette formation politique qui ne compte qu’un député à l’Assemblée nationale et quelque 150 élus locaux. « Paulette Missambo qui effectuera à l’occasion sa première grande sortie devant les militants du Grand Libreville pour fixer le cap des actions à venir dans l’optique de mettre en application les résolutions adoptées par le congrès en 2020 », précise le même  communiqué. Selon ses soutiens, Paulette Missambo ambitionne de fédérer durant sa mandature, toutes les intelligences afin de faire de l’Union nationale, un parti de « Progrès et de Modernité ».

En revanche, cette forte tête prend les commandes d’un parti politique profondément divisé. En effet, il se susurre que son ancien concurrent  Paul Marie Gondjout, n’a toujours pas digéré sa défaite lors du congrès électif du 13 novembre dernier. L’homme a d’ailleurs annoncé qu’il effectuera une tournée politique au cours de  cette année 2022. Toute chose qui serait de nature à semer la confusion et le trouble au sein de cette formation politique de l’opposition, à tout juste un an de la future élection présidentielle.  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*