CTRI

Présentation du texte portant organisation des élections devant les Députés: Immongault accusé de violer et vicier les procédures ? 

Alors qu’il était censé se présenter mercredi devant les députés aux fins d’exposer sur le projet de loi relatif à l’organisation des élections, Hermann Immongault, Ministre de l’Intérieur, aurait tout simplement été éconduit par les députés de l’Assemblée Nationale. Ces derniers lui reprochent de vouloir présenter et faire adopter cette loi hautement importante de façon insidieuse en violant au passage les procédures. 

Conseil des ministres: les ambassadeurs et les gouverneurs désormais astreints à une prestation de serment

Ce mardi, le Président de la Transition, le Général de brigade Brice Clotaire Oligui Nguema a convoqué son Gouvernement au Palais Rénovation pour un Conseil des Ministres. Cette table-ronde a entériné un projet de loi instituant une prestation de serment pour les ambassadeurs et les gouverneurs.

DNI: quand le CTRI transgresse un impératif du dialogue en appliquant de façon discrétionnaire une conclusion sans attendre le Référendum

Alors que CTRI par la voix de son porte-parole, le colonel Mafoumbi Mafoumbi nous a récemment annoncé dans le communiqué n°61 le retour à la norme en ce qui est de l’organisation des élections dans notre pays, un certain nombre de questions méritent tout autant clarification à ce sujet. Il importe au moins que les Gabonais et les Gabonaises, pour le droit qu’ils ont de comprendre ce qui s’est passé ou se passe, soient édifiés.

Transition: la présence indécente de Michel Stéphane Bonda lors de l’arrivée d’Oligui Nguema à l’aéroport de Koulamoutou

En déplacement dans la province de l’Ogooué-Lolo depuis hier, le Président de la Transition a été accueilli par des personnalités politiques parmi lesquels le sulfureux Michel Stéphane Bonda, lequel, l’infamie en bandoulière, ne s’est pas gêné pour s’exhiber parmi les officiels au nez et à la barbe du Général Brice Oligui Nguema qui semble parfaitement s’accommoder de la présence indécente de ce type de personnage

DNI: Etienne Massard Kabinda juge anti-républicaines certaines mesures prises contre les binationaux

La cérémonie d’adoption fin avril dernier du rapport final du Dialogue National Inclusif a été l’occasion de présenter à l’opinion publique, quelques mesures phares issues de cette grande rencontre. Des mesures pour certaines vivement critiquées, comme celles interdisant aux binationaux gabonais d’accéder à certaines fonctions politiques et même administratives.

Transition: Oligui Nguema devrait remanier son gouvernement dans les prochains jours 

Le gouvernement Ndong Sima devrait connaître dans les tous prochains jours, un profond remaniement. Une initiative du président de la Transition qui ne devrait pas surprendre les lecteurs avisés de la politique gabonaise d’autant plus que le communiqué du CTRI relatif à la nomination des membres du Conseil Constitutionnel National rendu public hier, a fait de cette éventualité, une quasi certitude.

Comité constitutionnel national: Murielle Minkoue epse Mintsa, Zacharie Myboto et Béni Ngoua Mbina aux commandes  

Hier mardi, le porte-parole du Comité de Transition pour la Restauration des Institutions, a lu un communiqué sur les antennes de la télévision nationale. Le Colonel Ulrich Manfoumbi Manfoumbi a annoncé la création d’un Comité constitutionnel national, dont le direction sera assurée par Murielle Minkoue épouse Mintsa, Zacharie Myboto et le Révérend Béni Ngoua Mbina.

Gabon: lancement effectif des travaux de Libreville 2

Porté par le Comité pour la Transition et la Restauration des Institutions (CTRI), le Plan National de Développement de la Transition (PNDT) a été mis en place en janvier dernier, à l’effet d’implémenter une stratégie efficiente d’un développement intégral et harmonieux du pays. Il rentre aujourd’hui dans sa phase effective par le lancement des travaux au village Andem, dans le Komo-Kango.

Mesures du DNI sur le PDG: entre  platitude et absence de clarté

Depuis le samedi 27 avril dernier, les résolutions de la commission politique du Dialogue National Inclusif sont désormais connues et abondamment commentées au sein de l’opinion. L’une d’elles a particulièrement retenu l’attention, il s’agit de l’inéligibilité des principaux responsables du PDG et leurs alliés aux futures joutes électorales pour les 3 prochaines années.