Auteur/autrice : Iboka Marc André

Mines : la SEM un gouffre à sous pour l’Etat gabonais ? 

Lancée au lendemain de l’arrivée au pouvoir d’Ali Bongo Ondimba, la Société Equatoriale des Mines (SEM) était supposée constituer un un outil d’augmentation des revenus de l’Etat. Près de 12 ans après, cette société tarde à s’affirmer dans la sphère économique de notre pays à telle enseigne qu’elle est réduite aujourd’hui à vivre au crochet d’une autre entreprise qui pour sa survie a dû lui céder des dividendes.

Gabon: le parquet attendu sur le scandale d’Etat WebCor ITP à l’heure de la Restauration des Institutions 

Les révélations de l’affaire Webcor ITP consubstantielle à la plainte déposée par le citoyen Hervé Patrick Opiangah il y a quelques jours, vont certainement passer au révélateur la justice gabonaise. Une justice attendue sous l’ère de la Transition dans un scandale d’Etat d’une gravité inouïe qui oscille entre haute trahison et atteinte à la souveraineté de l’Etat. 

Stéphane Iloko: le CTRI est « une grosse arnaque dont la finalité est de faire une classe des nouveaux riches » 

Silencieux depuis sa requête non concluante introduite à la Cour Constitutionnelle aux fins d’annulation du nouvel organigramme du Parti Démocratique Gabonais (PDG), ex formation politique au pouvoir, Stéphane Germain Iloko Boussengui, s’est de nouveau signalé par la publication d’une vidéo sur les réseaux sociaux. L’ancien Conseiller du Distingué Camarade Président Ali Bongo Ondimba au PDG s’est montré particulièrement critique vis-à-vis de la gouvernance du Comité pour la Transition et la Restauration des Institutions (CTRI) qu’il a qualifiée de « grosse arnaque »

Panthères du Gabon: Ibrahim Ndong disposé à revêtir le maillot qu’il avait abandonné et honni « pour les ambiances » 

8 mois après avoir annoncé sa retraite internationale, à la suite d’une sanction de la Fegafoot, consécutive à un énième frasque, Didier Ibrahim Ndong s’est dit de nouveau disposé à porter la tunique du Gabon dans une publication devenue virale sur la toile. Le tout sans avoir pris soin de présenter des excuses aux nombreux supporters de l’équipe nationale du Gabon pour son comportement indique à la limite du manque de patriotisme.

Plainte pour Haute Trahison dans l’affaire WEBCOR IPT: le collectif des avocats de la partie civile tiendra un point de presse 

Après les révélations de l’affaire sous fond de Haute Trahison et d’atteinte à la souveraineté de l’Etat dans le dossier WebCorp ITP contre l’Etat gabonais au terme de la plainte déposée par le citoyen Hervé Patrick Opiangah, les avocats de ce dernier qui s’est constitué partie civile tiendront dans les prochains jours un point de presse. Cette rencontre avec les hommes et femmes de médias aura pour objet d’édifier l’opinion et de donner des précisions sur ce scandale d’Etat. 

Dialogue National: « Il n’y a pas de Gabonais de souche et des sous Gabonais », rappelle Franck Joseph Nguema 

Au cours d’une causerie tenue le 27 juin dernier dans un quartier de la capitale gabonaise avec son Mouvement Gabao, Franck Nguema est revenu sur l’une des résolutions contestées du Dialogue National Inclusif. Pour l’ancien ministre des Sports, il n’y a pas lieu de créer des Gabonais de seconde zone dans une Nation qui veut inclure tous ses fils dans la construction du Gabon nouveau. 

Concussion et haute trahison contre l’Etat dans le dossier WEBCOR ITP: Hervé Patrick Opiangah porte plainte contre X

Hervé Patrick Opiangah, citoyen gabonais ainsi que lui confère les dispositions légales régissant notre pays, assisté de son huissier de justice a ce jour, porté plainte contre X avec constitution de partie civile pour de faits de concussion, fraude fiscale et infractions diverses à la gouvernance économique. Cette plainte déposée par ce compatriote qui a décidé de défendre sa patrie, s’appuie sur un protocole transactionnel signé par le régime actuel et condamnant l’Etat gabonais à payer 66 milliards de FCFA à la société WEBCOR ITP dans l’affaire de la construction du Grand Marché de Libreville, alors que sous l’ancien régime, la Cour d’Appel de Paris avait rendu une décision favorable au Gabon. 

Lutte contre l’insécurité: quid des patrouilles pédestres annoncées par Oligui Nguéma?

Il y a tout juste quelques jours, un crime odieux et crapuleux perpétré à Nzeng-Ayong Dragages, dans le sixième arrondissement de la capitale gabonaise, a provoqué l’effroi et la stupeur au sein de l’opinion. Une jeune fille, la vingtaine révolue, a été assassinée et mutilée telle une vulgaire charcuterie, remettant au goût du jour la problématique de l’insécurité galopante dans un pays en Transition militaire, et où des patrouilles pédestres et motorisées ont été promises par le Général Brice Clotaire Oligui Nguema himself en avril dernier, afin de lutter efficacement contre ce phénomène.

Résolution du DNI: Murielle Minkoue désavouée par Raymond Ndong Sima 

Quelques jours après la conférence de presse donnée par la ministre de la Réforme des Institutions sur les résolutions du Dialogue National Inclusif, le Premier ministre s’est étendu par le biais d’une interview dans Jeune Afrique. Sur la question de la suspension des Partis politiques, Raymond Ndong Sima s’est clairement positionné contre cette résolution au relent antidémocratioque pourtant ardemment défendue par Murielle Minkoue.

Transition en péril: des pros de la dénonciation hier, aujourd’hui muets comme les carpes de l’ogooué 

Très actifs et particulièrement critiques sous le régime Bongo-PDG, de nombreuses personnalités politiques et celles de la société civile, les activistes, les blogueurs et autres lanceurs d’alerte bien connus tendent curieusement à se signaler par un mutisme inquiétant ces derniers mois, quand bien même, de nombreuses dérives et attitudes fortement combattues et décriées sous l’ancien régime, seraient en train d’être dupliquées sous la Transition, sans que ces derniers ne s’en offusquent comme par le passé